Madagascar: Agriculture - Investissements de 250 millions de dollars

Le programme de Développement de filières agricoles inclusives (DEFIS) s'étalera sur dix ans. Il soutient les ménages ruraux.

Appui conséquent. Le financement permettra de pallier la faiblesse des investissements dans l'agriculture. Huit régions seront concernées par le programme. 250 millions de dollars serviront à appuyer le programme DEFIS (Développement de filières agricoles inclusives) qui a pour mission de soutenir les structures nationales de développement agricole tels que le Fonds de développement agricole, la Chambre d'agriculture et les Centres de services agricoles. Ce grand chantier sera cofinancé par l'État malgache, la banque africaine de Développement, le fonds de l'OPEP, le fonds vert pour le climat et par les bénéficiaires.

La signature d'accord avec le FIDA (Fonds international de développement agricole) d'un montant de 53 millions de dollars a été effectuée le 13 décembre à Rome entre Harison Randriarimanana, ministre en charge de l'Agriculture et de l'élevage et Gilbert Houngbo, président du FIDA. Un financement qui a pour objet d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et renforcer la résilience face aux changements climatiques.

« La reproduction à plus grande échelle des programmes nationaux financés par le FIDA et ses partenaires de développement à Madagascar, ayant porté leurs fruits, fera partie de ce programme décennal », apprend-on d'un communiqué du ministère de l'Agriculture et de l'élevage.

Exploitations familiales

Il s'agit, par ailleurs, d'améliorer la productivité des petites exploitations familiales et mieux les relier aux marchés. « Les investissements seront concentrés sur huit filières prioritaires à savoir le riz, le maïs, le manioc, l'arachide, le café, l'oignon, les petits ruminants et le miel. Des investissements encourageant la culture du sorgho permettront de renforcer la résilience des systèmes de production, au profit des exploitations familiales des zones semi-arides des régions de l'extrême Sud du pays », précise encore le communiqué.

Le programme DEFIS devrait permettre, entre autres, de remettre en état 20 000 ha de périmètres d'irrigation, d'aménager 8 000 ha de nouveaux périmètres irrigués et d'installer des micro-aménagements desservant une superficie de 7 000 ha. En outre, il appuiera la construction de 300 points d'eau et de 50 réservoirs enterrés permettant de capter l'eau afin d'abreuver les petits ruminants. 800 kilomètres de routes rurales seront remises en état.

Ce programme permettra, en outre, de renforcer les capacités des prestataires de services financiers opérant dans les zones d'intervention afin qu'ils soient à même de mettre au point et de diffuser largement des produits et services financiers adaptés aux besoins des petites exploitations familiales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.