21 Décembre 2017

Afrique de l'Ouest: Le Qatar veut renouer avec sa diplomatie en Afrique de l'Ouest

Après avoir été isolé par ses voisins du Golfe, le Qatar lance une campagne diplomatique en Afrique de l'Ouest. Doha veut contourner la stratégie de Riyad visant à isoler le Qatar sur le continent africain.

L'émir du Qatar Cheikh Tamin bin Hamad al-Thani a débuté, ce mardi (21 décembre), sa tournée au Sénégal. Un périple qui doit le conduire au Mali, en Guinée, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Ghana. Une initiative diplomatique qui intervient six mois après l'isolement du Qatar par ses voisins, dont l'Arabie Saoudite, qui l'accuse de soutenir les groupes terroristes dans le monde.

Depuis lors, le Qatar est soumis a un embargo suivi par presque tous les pays de la région, à l'exception de l'Iran, grand ennemi de l'Arabie saoudite.

L'Afrique devenue un enjeu pour les monarchies pétrolières.

Au mois de juin dernier, le royaume saoudien a conduit une campagne en Afrique en vue d'isoler son voisin, le Qatar, principalement dans les pays où le royaume saoudien exerce une certaine influence. Et le message était bien clair : il faut rompre toute coopération avec le Qatar. Les pays africains ont pour la plupart suivi la demande de l'Arabie saoudite, certains comme la Mauritanie et les Comores allant jusqu'à une rupture des relations diplomatiques.

Aujourd'hui, le Qatar cherche à reconquérir le terrain africain

À commencer par le Sénégal, un des pays qui avait rappelé son ambassadeur du Qatar. "Les Etats agissent en fonctions des enjeux économiques intérêts. Et le Qatar est disposé d'aider les pays africains, en finançant des projets. Et puis une campagne d'explication du Qatar permettrait de renforcer la diplomatie avec les pays qui avaient été identifiés très proches de l'Arabie Saoudite" a estimé le politologue sénégalais Moussa Diao. Ce dernier souligne que "les Etats africains vont inévitablement renouer leurs relations avec Doha."

Enjeu économique

Officiellement, la tournée vise le renforcement des partenariats économiques et plusieurs accords pourraient être conclus. La Guinée fait partie des pays ciblés grâce a son potentiel minier, explique Mamadi Condé, membre de l'Association des économistes guinéen.

"La Guinée regorge d'énormes potentialités minières. La bauxite tout comme le fer. C'est ce qui intéresse actuellement les investisseurs."

Outre l'aspect diplomatique et économique, la question sécuritaire devrait aussi faire l'objet de discussions au cours de cette tournée en Afrique de l'ouest. La zone sahélienne étant en grande partie déstabilisée par les mouvements extrémistes.

Afrique de l'Ouest

Une peine de 20 ans et 14 acquittements au procès de 29 jihadistes présumés

Le verdict est tombé ce jeudi matin au tribunal de Dakar pour 29 Sénégalais suspectés de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.