24 Décembre 2017

Niger: La police empêche une nouvelle manifestation contre la loi de finances

La police nigérienne a été déployée à Niamey ce vendredi 22 décembre pour empêcher des sympathisants d'un collectif de la société civile de se rassembler. Ils voulaient manifester contre la loi de finances 2018, comme cela avait déjà été le cas à la fin du mois d'octobre, mais n'ont finalement pas pu défiler, car les forces de l'ordre ont dispersé les quelques manifestants qui commençaient à se réunir dès le début de la matinée. Selon le collectif, cette loi fait des cadeaux fiscaux aux entreprises, au détriment des plus pauvres.

Il y a eu un déploiement massif pour empêcher l'expression démocratique contre une loi qui a des conséquences sur les gens. Et à Alternative, notre siège a été bloqué également, donc nous avons été empêchés d'accès à nos bureaux. Le siège était quadrillé par la police. C'est une occupation des lieux qui n'a aucun sens. Il y a une manifestation qui est interdite et si nous, on nous interdit d'avoir accès à nos bureaux, ça n'a pas de sens. Cela montre tout simplement des signes du caractère autoritaire du régime en place.

Niger

Le pétrole nigérien dans les vannes de l'oléoduc du géant chinois CNPC pour son évacuation vers le Bénin

Le gouvernement nigérien passe à la vitesse supérieure. Son pétrole sera… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.