23 Décembre 2017

Madagascar: Criminalité faunique - Dix trafiquants de tortues interpellés

La police a débusqué un réseau de trafiquants de tortue. Dix individus, dont un Chinois ont été arrêtés depuis dimanche dernier.

Arrestation record. Un vaste réseau mafieux qui s'enrichissait sur le trafic de tortues dont les radiata et Angonoka, vient d'être démantelé par la police, à l'aéroport et dans la ville. Le coup de filet a été enclenché depuis dimanche. Les deux derniers complices ont été piégés, avant-hier, tandis

que les huit autres ont été déjà renvoyés derrière les barreaux après leur comparution au parquet du tribunal de première instance d'Anosy, jeudi.

De source policière, la tête pensante de l'affaire était un Chinois. « Ce baron du trafic a toujours été signalé dans quatre tentatives d'exportation de tortues Astrochelys radiata déjouées à l'aéroport international d'Ivato, ces derniers mois », a signalé une source au service central de la police de l'air et des frontières. Le dernier cas dans lequel cet étranger est impliqué s'est produit le vendredi 15 décembre. Fouillés, ses deux complices et lui en

possession de treize tortues dont quatre Angonoka ont été fait sortir du vol MD 018 à destination de Guangzhou. D'après les premiers éléments de l'enquête, ils comptaient faire escale à La Réunion.

Soumis à un feu roulant de questions, tous les trois ont finalement indiqué aux policiers l'origine de ces reptiles qui ont été chassés à Mahajanga et Toliara. Ils sont passés aux aveux en citant d'autres membres du réseau.

À la lumière des informations du ministère de l'environnement, de l'écologie et des forêts entretenues au téléphone hier, ces animaux seront rapatriés à leur provenance, mais seront gardés dans des endroits sûrs et sécurisés tels que dans les parcs ou réserves naturelles.

Triste découverte

L'investigation menée auprès de la police, du service des douanes, du ministère de l'Environnement et de la gendarmerie révèle que ce réseau a été la tête pensante de l'abandon d'une centaine de dépouilles de bébés tortues. La triste découverte avait eu lieu à Ambohidrapeto, le mardi 14 novembre. Une tentative d'exportation illicite ratée en est à l'origine. Ces Radiata ont été conditionnés dans des cartons avec des chaussettes. Ce jour-là, les auteurs n'ont pas été identifiés, mais une enquête a pu être démarrée à partir de renseignements obtenus, selon un lieutenant de la gendarmerie à la brigade d'Itaosy.

Madagascar

Election - Une formation pour les assesseurs

A Madagascar, le processus électoral se met en place. À Antananarivo est organisée sur trois jours… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.