27 Décembre 2017

Gabon: Le FMI approuve un nouveau prêt de 101,1 millions de dollars

L'institution financière internationale a accordé au pays un nouveau décaissement, dans le cadre d'un prêt triennal consenti en juin, anticipant un rebond de l'économie en 2018 grâce notamment au redressement des cours du pétrole.

Le nouveau prêt de 101,1 millions de dollars (environ 56 milliards de FCFA) intervient après la satisfaction exprimée par le Fonds monétaire international (FMI) à l'égard d'une récente revue du Programme de relance économique qu'il avait conclu avec le gouvernement gabonais. 60% des fonds seront prioritairement affectés au remboursement de la dette intérieure et extérieure, tandis que 40% seront consacrés aux projets d'investissements considérés comme accélérateurs de la croissance. Le total des montants octroyés dans le cadre de ce programme s'est élevé à environ 202,3 millions de dollars (119 milliards de FCFA).

Le Conseil d'administration du FMI s'est dit satisfait du respect par le Gabon de toutes les conditions imposées par les bailleurs de fonds sur la poursuite de ce programme étalé sur trois ans, en particulier de l'adoption de réformes courageuses du pays visant à assainir les finances publiques, apurer une large partie de sa dette intérieure et gérer correctement les crédits. « La situation économique du Gabon demeure délicate mais certains signes laissent entrevoir un retournement de la tendance », estime l'Institution de Bretton Woods dans un communiqué.

En 2017, la production pétrolière sera vraisemblablement inférieure aux prévisions, d'où une légère révision à la baisse du taux de croissance, de 1% à 0,8 %, explique le FMI. « Cependant, l'activité dans les autres secteurs de l'économie se stabilise. La croissance devrait connaître un rebond en 2018 grâce au redressement des cours du pétrole, à la vigueur des autres matières premières et au renforcement de la confiance du secteur privé », poursuit-il.

En juin, le FMI avait approuvé un prêt sur trois ans de 642 millions de dollars au titre de son mécanisme élargi de crédits, avec un premier décaissement immédiat de 98,8 millions de dollars pour soutenir « le programme de relance à moyen terme du Gabon ». Riche principalement de son pétrole et de sa forêt, le Gabon traverse depuis 2015 une période économique difficile qui avait été aggravée par la baisse des prix du brut et s'était traduite par le chômage, des grèves à répétition et des entreprises qui tournaient au ralenti ou mettaient la clé sous la porte.

Le programme de réformes appuyé par le FMI vise à assurer la stabilité macroéconomique et à jeter les bases d'une croissance durable. Il a également pour objectif de veiller à la viabilité de la dette au niveau national, de contribuer à rétablir et préserver la stabilité extérieure de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale.

Gabon

Libreville - Une décharge à ciel ouvert

Les poubelles se rebellent et les ordures perdurent dans la capitale gabonaise. Un peu partout ailleurs, il est… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.