28 Décembre 2017

Liberia: Election présidentielle au Liberia - Coup franc magistral de George Weah

opinion

La troisième finale aura été la bonne pour l'ancienne gloire du football. Si le 26 décembre 1995 il était désigné ballon d'or, le 26 décembre 2017, 22 ans plus tard, les Libériens l'ont élu à la magistrature suprême du pays.

La success story continue donc pour celui qui a grandi dans l'un des quartiers défavorisés de Monrovia. C'est à se demander si dans ses rêves les plus fous, il avait imaginé atteindre le sommet de l'Etat en qualité de président de la République à 51 ans.

En tout cas, il y croyait depuis 2006 quand il s'est présenté pour la première fois à l'élection présidentielle dans son pays. Depuis hier jeudi, ce qui était une forte probabilité au lendemain du second tour est devenu une réalité. En effet, les tendances qui le donnaient vainqueur n'ont pas été démenties. Si au moment où nous mettions sous presse le dépouillement n'était pas encore terminé, les résultats proclamés par la National electoral commission (NEC) déclaraient George Weah gagnant avec près de 61% des suffrages exprimés contre 39% à Joseph Boakai, son challenger du Parti de l'unité.

C'est donc une victoire nette et sans bavure qui se dessine pour Mister George, sans contestation possible, car, selon tous les observateurs du scrutin, ce second tour a été mieux organisé que ne le fut le premier. Dès lors, il n'est pas exagéré de dire que c'est un véritable plébiscite pour l'ancienne star du ballon rond qui est sortie vainqueur dans 14 des 15 régions du pays. Seule lui a résisté la région du Lofa, fief de son adversaire.

Contrairement aux craintes de certains analystes, le relatif faible taux de participation à ce second tour, 56%, contre 75% au premier, n'aura pas été préjudiciable à George Weah. Certains craignaient, en effet, qu'une partie de son électorat se démobilise, pensant que l'affaire était déjà dans le sac avec la nette avance de son champion lors du tour précédent. Ce ne fut pas le cas. Les 2,1 millions d'électeurs ont donc massivement porté leur choix sur Mister George, depuis hier, Mister President.

Cette large Victoire, Weah la doit : primo à son profil de battant teigneux, parti de rien pour se construire un destin fabuleux à faire rêver tous ceux qui ont de l'ambition et de la ténacité face à l'adversité de la vie ; secundo, son âge de quinquagénaire a marqué une différence positive d'avec le septuagénaire en face de lui, soupçonné de sénilité, lui qui a la fâcheuse tendance à dormir en réunion au point de porter le sobriquet peu flatteur de sleeping Joe ; tertio, Weah a bénéficié d'un vote protestataire contre le parti au pouvoir et son candidat, Joseph Boakai, et pour cause !

Si les 12 ans de pouvoir d'Ellen Johnson Sirleaf ont permis de consolider la paix dans le pays au sortir de deux guerres civiles, sur le plan socio-économique, le bilan est nettement en dessous des attentes des Libériens, pour ne pas dire que la grande majorité est très déçue de la corruption endémique qui sévit dans le pays. L'ancien ballon d'or a fort bien taclé son adversaire sur ce terrain, lui faisant mordre la poussière sans qu'on soit sûr qu'il réussisse là où ses adversaires ont échoué : lutter efficacement contre la corruption et promouvoir une croissance économique porteuse d'un développement solidaire.

George Weah a gagné le match de sa vie, mais que fera-t-il de cette victoire et de l'enthousiasme enfiévré de ces centaines de milliers de jeunes qui l'ont hissé sur la plus haute marche du podium ? Leurs attentes sont énormes et il faut craindre que le coup franc magistral de Mister George ne se mue en désillusion grandissime à l'heure du bilan.

Liberia

L'inflation galopante peut-elle affecter les pays frontaliers ?

Ce pays continue de vivre une situation économique difficile. Les différentes mesures mises en oeuvre par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.