1 Janvier 2018

Cameroun: George Weah - Souvenirs de Yaoundé

Le nouveau président du Libéria a vécu l'une des étapes les plus importantes de sa carrière lors de son passage au Cameroun entre 1987 et 1988.

Depuis le 28 décembre 2017, on ne voit pratiquement que lui dans les médias. George Weah a en effet frappé un grand coup en remportant l'élection présidentielle dans son pays, le Libéria, à 51 ans. Un destin extraordinaire pour cet enfant qui a grandi dans les rues de Monrovia. Mais c'est surtout son parcours professionnel qui rend la chose savoureuse.

Qui ne connaît pas George Weah et ses exploits comme footballeur à Monaco, au PSG et au Milan Ac notamment ? Qui a oublié qu'il reste à ce jour le seul joueur africain à avoir remporté le Ballon d'or France football en 1995 ? Un footballeur à la tête d'un pays, voilà qui est peu commun. Et les médias occidentaux se complaisent désormais à raconter ce parcours. Sauf qu'ils semblent tous omettre un détail : c'est bien au Cameroun que la carrière de « Mister George » démarre véritablement.

Au Tonnerre Kalara Club (TKC), plus exactement. L'histoire durera moins d'un an (saison 1987-1988) mais elle sera intense et surtout déterminante. Trente ans plus tard, les témoignages fusent avec moult détails. Même si on ne s'accorde pas toujours sur les noms, les lieux, certains faits sont récurrents. Par exemple, c'est lors d'une tournée de préparation de la pré-saison du TKC, alors champion et vainqueur de la coupe du Cameroun, du côté du Liberia, que George Weah tape dans l'oeil des Camerounais. Il vient à peine d'avoir 21 ans, évolue à Invincible Eleven après Mighty Barolle (les deux clubs les plus populaires du pays) et est déjà une petite vedette locale.

Les Ivoiriens d'Africa sport convoitent également le joueur mais ce dernier fait son choix : ce sera le Tonnerre, le club de Roger Milla dont il est particulièrement fan. Même s'il ne parle pas un mot de français, l'adaptation est aisée. « Il a commencé à se débrouiller en français et nous, on se battait en anglais », témoigne Dieudonné Nké, ancien coéquipier. D'autant que les dirigeants du TKC traitent les joueurs comme des membres de leurs familles. Il sera notamment logé chez le général Pierre Semengue, alors président du club, avant de rejoindre le domicile d'un autre responsable de l'équipe du côté de la Cité verte.

Sur le terrain, il s'impose rapidement en compagnie d'autres étrangers comme le Ghanéen Koffi Abbrey. Sur ce sujet, tout le monde est unanime sur ses qualités : joueur physique également doué techniquement. « Il pouvait faire ce qu'il voulait du ballon. En plus, il était malin sur le terrain comme Milla et c'était difficile de le blesser. Il savait lire à distance les intentions malveillantes des adversaires», précise Fritz Mbella, ancien coéquipier. Sa détente, sa vitesse, sa qualité de frappe marqueront également les esprits des supporters. T

out comme son bilan de 14 buts en 18 matchs. Le flair des agents recruteurs de Monaco ne s'y trompe donc pas. Ils sont venus à la demande de Claude Le Roy, sélectionneur du Cameroun, superviser le capitaine du TKC, Stephen Tataw. Mais, à la fin de la 1ère mi-temps, George Weah a déjà marqué deux buts et Monaco a fait son choix. Arsène Wenger, entraîneur monégasque, fait le reste et c'est le début de l'aventure de Mister George. « Il restait quatre journées de championnat quand il est parti », se souvient Jean- Paul Akono, son coach de l'époque.

Tout le monde regrette bien le départ du footballeur talentueux mais aussi de l'homme humble, discret, respectueux, adepte du consensus et fan de Prince Eyango. Mais chacun sait que son destin l'appelle. George Weah n'oubliera pas certains de ses coéquipiers avec qui il est resté en contact. Il en a d'ailleurs rencontré lors de son passage au Cameroun, en 2012, à l'occasion du jubilé de Patrick Mboma. Car lui, n'a vraiment jamais oublié ce TKC là.

Cameroun

Présidentielle au pays - Massif soutien du G20 à la candidature de Paul Biya

Une coalition de 20 partis de l'opposition a annoncé hier, vendredi 20 juillet, à Yaoundé son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.