3 Janvier 2018

Sud-Soudan: Violations du cessez-le-feu - Les réactions se multiplient

Le nouveau cessez-le-feu au Soudan du Sud conclu le 21 décembre dernier ne cesse d'être violé depuis sa signature. Une situation inacceptable pour tous ceux qui l'ont parrainé et soutenu. Ces derniers jours, les réactions diplomatiques se sont multipliées.

Après l'IGAD l'organisation régionale qui a supervisé les pourparlers à Addis Abeba, c'est au tour des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Norvège et de l'Union européenne de dénoncer ces violations de l'accord.

La dernière réaction en date est celle de la troïka qui avait soutenu l'accord de 2005 qui a conduit le Soudan du Sud à l'indépendance en 2011. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, et la Norvège appellent toutes les parties à mettre immédiatement un terme aux opérations militaires.

La troïka réaffirme aussi que tous les commandants sur le terrain, et leurs supérieurs politiques seront tenus pour responsables des violations du cessez-le-feu, et des entraves à l'acheminement de l'aide humanitaire.

La réaction des chefs de mission britannique, norvégien et américain vient en soutien de celle de l'organisation régionale des Etats d'Afrique de l'Est.

L'IGAD a, vendredi 29 décembre, demandé à tous les responsables des hostilités de revenir à la raison. Et appelé les instances chargées de contrôler la situation sur le terrain à rendre compte au plus vite des violations et de leurs auteurs.

Une demande qui a reçu aussi le soutien mardi 2 janvier du service diplomatique de l'Union européenne. L'UE se dit prête aussi à mettre en place des sanctions envers tous ceux qui font obstacle à la paix.

Sud-Soudan

Un cessez-le-feu complet et immédiat est impératif, selon l'ONU

Alors qu'un nouvel accord de paix a été signé par les parties en conflit au Soudan du Sud, un haut… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.