3 Janvier 2018

Cameroun: Littoral - Le gouverneur appelle au civisme

Prescription de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua lors de sa présentation de voeux à ses administrés vendredi à Douala.

L'incivisme urbain. C'est le principal point négatif de l'année écoulée, noté par Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, gouverneur de la région du Littoral, lors de sa présentation de vœux aux populations vivant dans sa circonscription administrative pour l'année 2018. C'était vendredi 29 décembre 2017 dans ses services à Bonanjo, dans la cité économique camerounaise, entre rétrospective et perspectives.

Dans la rétrospective donc, Samuel Dieudonné Ivaha a d'abord commencé par les points positifs. Notamment le climat social dans son territoire de compétences. « Nous avons eu des situations où nous pouvions avoir des grèves, des mouvements d'humeur, des conflits, mais les populations sont restées calmes », a apprécié le responsable de la région du Littoral.

Son autre appréciation concerne les grandes avancées dans le chantier de construction du stade de Japoma, avec la Coupe d'Afrique des Nations de football 2019 en ligne de mire : « Au départ de cette année, nous avons noté comme une hésitation à commencer les travaux.

Mais les Turcs se sont résolument mis à l'ouvrage et aujourd'hui, tel que les travaux s'exécutent sur le terrain, nous sommes certains qu'en octobre 2018 tel que prévu, le stade sera fin prêt. » L'aspect négatif de ce bilan 2017 aura été illustré par un point : l'ncivisme.

Le gouverneur a insisté sur le mauvais usage des grandes infrastructures de Douala par les résidents ou même les personnes de passage dans la ville. Notamment les pénétrantes Est et Ouest ou le deuxième pont sur le Wouri : « Ce n'est pas beau de voir comment les étals vont jusqu'au trottoir de ces ouvrages.

Ce n'est pas du tout propre. Et tel que la route est utilisée à Douala, c'est sens dessus dessous. Les gens violent les feux, ils conduisent à contresens, des comportements en complète contradiction avec le code de la route. Cela n'est pas du tout attrayant pour une capitale économique. » Le gouverneur a donc appelé de tous ses voeux au civisme, au changement de comportements et de mentalité : « Nous voulons que les gens respectent ce que les pouvoirs publics réalisent sur le terrain. »

En termes de perspectives pour 2018, M. Ivaha Diboua a attiré l'attention sur les défis qui attendent la région avec les échéances politiques et sportives à venir. Echéances sportives de 2019 que la région prépare activement et toutes les infrastructures liées à la préparation de la CAN vont changer en mieux le visage de Douala.

La conclusion de ce moment de présentation des voeux aura porté sur l'aspect sécuritaire et le gouverneur a tenu à rassurer : la région du Littoral est bien couverte.

Cameroun

Crainte d'une poussée de violence à l'approche des 1er et 7 octobre

Quelque 400 civils tués par les forces de sécurité et les séparatistes anglophones au… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.