3 Janvier 2018

Sénégal: Les avocats de Khalifa Sall et Cie obtiennent le renvoi de leur procès au 23 janvier

Photo: Sud Quotidien
M. Khalifa SALL, le maire de la ville de Dakar est actuellement en prison

Dakar — La chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar a à nouveau renvoyé mercredi au 23 janvier prochain le procès de Khalifa Sall et se ses co-inculpés pour malversations présumées, sur demande de ses conseils, en afin que tous ses avocats "soient au même niveau d'information".

Une première audience s'était tenue le 14 décembre dernier, à l'issue de laquelle cette affaire portant sur un "détournement de fonds" présumé avait été renvoyée à ce mercredi.

A l'ouverture de l'audience, le président du tribunal a accédé à cette demande de renvoi, à l'entame du procès prévu pour se dérouler en audience spéciale.

Selon Me Doudou Ndoye du pool d'avocats de l'édile, en détention préventive depuis le 7 mars dernier pour des malversations présumées portant sur 1,8 milliard de francs CFA, dans le cadre de la gestion de la "caisse d'avance" de la mairie de Dakar, ce renvoi a été sollicité par la défense "pour que tous les avocats soient au même niveau d'information".

"Nous n'avons pas reçu un avis. J'ai toujours été prêt mais pour les conditions d'un procès juste et équitable nous devons nous préparer", a ajouté Me Doudou Ndoye.

Selon lui, la citation à témoins, l'avis non envoyé aux conseils et la non transmission de l'intégralité du dossier aux conseils sont les motifs ayant amené la défense à solliciter le renvoi du procès.

"Le respect des droits de la défense est sacré. Nous n'avons aucune envie d'éterniser notre client en prison. Nous sommes aussi pressés que vous. Nous demandons une date qui arrange tout le monde, une date utile", a de son côté souligné Me François Sarr, également de la défense.

Le porte-parole des avocats de l'Etat du Sénégal, Me Yérim Thiam, estime pour sa part que "l'affaire est en état d'être jugé" et dit souhaiter qu'elle "soit retenue".

"Les avocats ont reçu les avis. Il n'y pas un Sénégalais qui ne soit pas au courant de la tenue de ce procès aujourd'hui", a de son côté affirmé le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, s'opposant ainsi au renvoi du procès.

Le président de la cour, Malick Lamotte, a finalement accédé à la demande de la défense, précisant que l'avis non envoyé aux conseils de M. Sall constitue "le seul motif pertinent pour renvoyer dans trois semaines ce procès".

"Nous allons faire tout notre possible pour rendre ce procès propre. Les conditions d'un jugement équitable seront respectées", a-t-il promis.

Le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall et ses collaborateurs Mbaye Touré, Youssou Bodian, Fatou Traoré ainsi que quatre autres accusés seront donc à nouveau appelés à la barre le 23 janvier prochain.

En savoir plus

Affaire de la caisse d'avance de la mairie de Dakar - Khalifa Sall et Cie poursuivis

L'année 2017 sera certainement inoubliable pour le maire de Dakar et certains de ses collaborateurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.