3 Janvier 2018

Guinée Equatoriale: A la veille de Noël, un coup d'Etat manqué a visé le président

Photo: Google Maps
Ebebiyín est une ville de la province de Kié-Ntem, située dans le Nord-Est de la région continentale de Guinée équatoriale. Elle se trouve à proximité du tripoint entre Guinée équatoriale, Gabon et Cameroun

Un coup d'Etat a été avorté en Guinée équatoriale, selon un communiqué du ministre de la Sécurité diffusé ce mercredi 3 janvier.

Nicolas Obama Nchama accuse un groupe de mercenaires étrangers d'avoir voulu attaquer le chef de l'Etat, Teodoro Obiang Nguema, la veille de Noël.

Dans un texte, lu à la radio d'Etat ce mercredi matin, le ministre de la Sécurité nationale affirme que des « mercenaires », dont le nombre n'est pas précisé, ont été arrêtés en Guinée équatoriale et au Cameroun.

Nicolas Obama Nchama assure qu'ils avaient été recrutés par des militants de certains partis de l'opposition radicale, tant en Guinée équatoriale qu'à l'étranger.

Des complicités

Ils auraient bénéficié de la complicité de certaines « puissances étrangères », que le ministre n'a pas nommées. Il ajoute que les mercenaires comptaient dans leurs rangs des Équato-Guinéens, mais aussi des étrangers originaires du Tchad, du Soudan et de la République centrafricaine.

Ces hommes armés avaient réussi, « à s'introduire dans plusieurs communes », notamment à Malabo, la capitale, pour, « attaquer le chef de l'Etat, qui se trouvait alors au palais présidentiel de Kos Ete pour Noël ».

Opération de démantèlement

Une opération de démantèlement de ce groupe de mercenaires a aussitôt été lancée en collaboration avec le Cameroun.

A Malabo, les autorités précisent que les forces de sécurité camerounaises ont même joué, dans cette affaire « un rôle capital ».

Mais cette opération se poursuit parce que tous les hommes armés, selon le ministre de la Sécurité nationale, n'auraient pas été arrêtés.

En savoir plus

Le pays a-t-il échappé à un coup d'Etat cette semaine ?

Que s'est-il passé en Guinée équatoriale entre le mercredi 27 et le jeudi 28 décembre 2017 ?… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.