2 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: "Echec" des marches du 19 et 31 décembre 2017. Steve Mbikayi - "La population congolaise rejette l'idée d'une transition sans Kabila"

Le Ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi Mabuluki, a salué la maturité de la population congolaise qui a refusé de prendre part à la marche prévue par le Comité Laïc de Coordination et soutenue par quelques acteurs politiques de l'opposition.

L'Autorité Morale du Parti Travailliste a également salué le professionnalisme de la Police Nationale Congolaise qui a réussi à mettre hors d'état de nuire toute personne qui voulait troubler l'ordre public. Le 31 décembre dernier, alors que les laïcs catholiques et quelques politiciens avaient appelé à la marche, Steve Mbikayi, lui, a invité les jeunes de son parti pour leur demander de soutenir le processus électoral, seule voie qui peut mener vers l'alternance. Le Ministre de l'ESU a demandé à la jeunesse congolaise de ne pas répondre à des appels à la marche ou à des villes-mortes. Car, pour lui, c'est tout simplement de l'anarchie. «Nous devons soutenir la démocratie et non l'anarchie», a-t-il dit.

Pour marquer le soutien au processus électoral en cours, Steve Mbikayi et ces jeunes ont fait une marche de santé dans les rues de Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo. La marche échouée de l'opposition, souligne l'autorité morale du PT, est une preuve que la population congolaise est contre l'anarchie et reste disponible pour soutenir le processus.

C'est devant plusieurs centaines de personnes que Steve Mbikayi a prêché la paix et la démocratie.

Des jeunes venus de tous les coins de la Capitale se sont mobilisés, comme un seul, pour se rendre au siège du Parti Travailliste et échanger avec leur Autorité morale dans la matinée du 31 décembre 2017. Une marche de santé a été organisée pour marquer le soutien au processus électoral. L'occasion faisant le larron, le Ministre de l'ESU a salué la maturité de l'ensemble de la population congolaise qui a refusé en masse de participer à des marches inopportunes organisées par des laïcs catholiques.

Par la même occasion, le Patron du Parti Travailliste a salué le professionnalisme de la Police congolaise qui a su gérer la situation avec responsabilité. Expliquant la raison de cette grande manifestation devant la presse, Mbikayi Mabuluki parle d'une grande sensibilisation pour le soutien à la démocratie. «Chaque fois qu'ils feront une marche contre nous ou contre la paix, nous allons demander à nos jeunes de venir pour démontrer que ça ne nous concerne pas. Parce que quand ils font des villes-mortes et des marches, nous ne devons pas rester à la maison sinon nous risquons d'être considérés comme des complices et que nous sommes contre le processus électoral. Voilà pourquoi, aujourd'hui, j'ai appelé le comité de jeunes du Parti Travailliste de la ville de Kinshasa pour faire une marche de santé, courir un peu dans les rues de Kinshasa pour prouver que nous sommes contre ces désordres qui sont orchestrés par des puissances étrangères pour nous déstabiliser et pour perturber le processus électoral», a-t-il déclaré.

Les jeunes du PT ont bravé la peur

Steve Mbikayi a également salué la détermination des jeunes du PT qui ont bravé la peur et ont répondu massivement à son appel. L'Autorité morale du PT trouve anormal et même irresponsable d'organiser des marches et villes-mortes pour exiger les élections, alors qu'il y a déjà un calendrier électoral et une loi électorale adoptée par le Parlement et promulguée par le Président de la République.

«Voilà pourquoi, les jeunes du PT, malgré la peur des autres, ont préféré sortir et venir ici pour marcher et courir avec moi afin de prouver que nous soutenons les élections et les institutions de la République, nous sommes contre les désordres. Dès lors qu'il y a un calendrier électoral, une loi électorale promulguée, la CENI est financée chaque mois par le Gouvernement, il n'y a pas des raisons de faire des marches et des villes-mortes », a-t-il expliqué. Et de poursuivre qu'«Après l'échec de la marche du 19 décembre, après l'échec de la marche du 31 décembre, cela prouve que le peuple est pour la paix. Ça ne sert à rien de continuer avec des petites actions qui échouent et qui réduisent d'ailleurs leurs auteurs. Il faudra comprendre que dorénavant de janvier à décembre, il n'y aura plus des marches inopportunes parce que le peuple a démontré qu'il est contre ça. On a échoué d'abord par des appels à la mobilisation, on a même voulu profiter de l'Eglise où les gens vont prier et beaucoup ont refusé de marcher, c'est une victoire pour la démocratie».

Congo-Kinshasa

Enjeux politiques - L'ONU et l'UA réitèrent leur attachement à l'accord du 31 décembre

Dans un communiqué conjoint publié au lendemain du discours de Joseph Kabila sur l'état de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.