11 Janvier 2018

Ile Maurice: Saisie record de drogue - L'ADSU franchie la barre de 30 enquêtes avec Navind Kistnah

L'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) n'est pas prête à le lâcher.

Navind Kistnah, le jeune homme arrêté dans le cadre de l'affaire des 157 kilos d'héroïne saisis dans le port, en mars dernier, a franchi, en novembre, le cap de 30 enquêtes policières le concernant. Une autre série d'enquêtes démarre à partir de la semaine prochaine.

La prochaine étape pour Navind Kistnah serait d'être confronté à tout ce qu'il a déjà révélé aux enquêteurs de l'ADSU à ce jour. Un moyen pour ces derniers de confirmer si le principal suspect dans le cadre de la saisie record de drogue les a menés sur de bonnes pistes. Des perquisitions ont eu lieu la semaine dernière dans divers endroits du Sud et des documents ont été saisis.

Compilation des données

D'autres pistes ne sont pas à écarter. Les enquêteurs procèdent actuellement à une compilation de toutes les données recueillies depuis l'ouverture de l'enquête. «Ce sont des étapes exhaustives mais nécessaires», avance notre interlocuteur. Chaque enquête dure entre deux à trois heures, au rythme de deux sessions par semaine.

Certaines informations qui ont fuité avaient fait état du fait que Navind Kistnah serait revenu sur sa version initiale des faits «par crainte» et aurait nié un quelconque lien avec le trafiquant de drogue Peroomal Veeren. Toutefois, une source proche du dossier dément. Selon elle, on veut porter préjudice à l'enquête que mène l'ADSU, en collaboration avec le Central Criminal Investigation Department.

«Depuis le départ, soit depuis avril dernier, Navind Kistnah a confirmé que la drogue saisie au port était destinée à Peroomal Veeren. Il n'a jamais changé cette version depuis. Au contraire, il collabore pleinement avec les enquêteurs», fait ressortir notre source.

Pour rappel, Peroomal Veeren avait avoué, lors de son audition devant la commission d'enquête sur la drogue, le 10 août dernier, que Navind Kistnah et lui faisaient partie du même réseau de drogue. Toutefois, à ce jour, la pièce manquante du puzzle demeure un dénommé Ramdin. Il a été dénoncé par Navind Kistnah, mais n'a plus donné signe de vie depuis la saisie de drogue.

Ile Maurice

SGG Mauritius - Sridhar Nagarajan nommé Managing Director

SGG Mauritius, anciennement CIM Global Business, a un nouveau Managing Director. Il s'agit de Sridhar Nagarajan, ancien… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.