12 Janvier 2018

Bénin: Le climat social reste tendu

Photo: RFI/Delphine Bousquet
Le personnel du CNHU de Cotonou, au Bénin, le 8 juin 2017.

Le climat social reste tendu au Benin depuis le vote de la loi qui supprime le droit de grève à certains fonctionnaires, notamment les personnels de santé et les magistrats.

La pression sur le pouvoir se maintient : ce vendredi matin, 7 centrales syndicales font un sit-in de protestation devant le Parlement. C'est dans ce contexte que le ministre de la Justice, Joseph Djogbenou, s'est exprimé pour la première fois sur la série de grève au cours d'un point suite au Conseil des ministres. Dans ce bras de fer, le gouvernement béninois justifie le vote de la loi et s'en remet à l'arbitrage de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer sur sa conformité.

Le droit des Béninois d'avoir accès aux soins mérite d'être protégé.

En savoir plus

Le bras de fer se tend entre le pouvoir et les magistrats

Au Bénin, les magistrats ont entamé ce lundi 8 janvier une grève de cinq jours pour protester… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.