10 Janvier 2018

Cameroun: Création de l'ENS de Bertoua - L'Est dit merci

La population de la région a exulté de joie lundi à l'annonce de la décision du chef de l'Etat et lui exprime sa reconnaissance.

Coups de sifflets, klaxons, etc. A la lecture du décret présidentiel portant création de l'Ecole normale supérieure (ENS) de Bertoua au journal radiodiffusé de 17h de la CRTV, lundi dernier, la capitale régionale de l'Est a explosé de joie.

Spontanément, des élus municipaux ainsi qu'une nuée de jeunes et de motos-taxis, ont convergé vers les services du gouverneur de la région, Grégoire Mvongo, afin d'exprimer leur allégresse et surtout, lui demander de transmettre leurs remerciements à l'endroit du chef de l'Etat.

« Nous savons qu'à présent, cette formation supérieure est accessible à nos frères. On ne s'en rend pas compte peut-être, mais le chef de l'Etat sait tout. Il a entendu nos prières », déclare Charles C., entre deux vrombissements de motos.

« Nos frères et enfants admis aux formations dans les écoles supérieures étaient obligés d'aller jusqu'à Maroua, ce qui implique des coûts élevés pour leur scolarité. A présent, cela sera plus aisé car l'Ecole normale est désormais dans la maison », ajoute Esther Yaffo Ndoe, maire de la commune de Garoua-Boulaï.

Selon le décret présidentiel portant création de l'Ecole normale supérieure de Bertoua, celle-ci est un établissement de l'université de Ngaoundéré. Une partie du corps enseignant et du personnel non enseignant de cette université est transférée à l'Ecole normale supérieure de Bertoua pour en assurer le fonctionnement. L'ENS vient densifier l'offre en formation de niveau supérieur dans la capitale régionale de l'Est.

En effet, une annexe de la Faculté de droit et des sciences juridiques de l'université de Yaoundé IISoa est fonctionnelle depuis l'année académique 2015- 2016 dans la ville. De même, l'Institut universitaire catholique de Bertoua est aussi présente sur le terrain.

Déjà, les populations attendent avec impatience le début des cours à l'ENS de Bertoua. Selon le Pr. Florence Uphie Chinje Melo, recteur de l'université de Ngaoundéré intervenant sur le poste national de la CRTV, les premières infrastructures nécessaires au fonctionnement de l'établissement sont prêtes.

Les programmes sont homologués et l'ENS de Bertoua pourrait ouvrir dès cette année avec au moins trois départements. De leur côté, élites, autorités et homme d'affaires ont promis de tout mettre en oeuvre pour améliorer le cadre de vie des futurs étudiants et enseignants de l'ENS. Notamment, à travers l'amélioration de l'offre en logements et autres commodités.

Cameroun

Travaux de déploiement de la fibre optique vers la Guinée et le Cameroun

Bientôt, internet sera en haut débit pour les populations vivant dans les zones rurales au Gabon, au… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.