10 Janvier 2018

Cameroun: Création d'une faculté de médecine - Garoua salue l'acte présidentiel

La ville, la région, et même l'ensemble de la zone septentrionale se réjouissent de l'avènement prochain de cette nouvelle offre de formation.

Comme la cerise au sommet de la pièce montée, la nouvelle de la création d'une faculté de médecine et sciences biomédicales à Garoua est venue couronner une séquence déjà bien enrichie dans les domaines à la fois éducatif et sanitaire pour la région du Nord, et même au-delà.

« Le cadeau de bonne année du président ! » commentera même un élu de Garoua, en première réaction quelques heures après la lecture du décret. Car à la manière des poupées russes, c'est plusieurs bonnes nouvelles enchevêtrées qui sont ainsi tirées de la hotte présidentielle.

Le renforcement de l'ancrage dans le giron universitaire de la ville de Garoua à travers la délocalisation d'un deuxième établissement de l'université de Ngaoundéré après la faculté des sciences juridiques et politiques, l'ouverture d'une offre de formation jusqu'ici inexistante dans la zone septentrionale, et la mise sur pied d'un maillon supplémentaire dans une chaîne sanitaire qui s'étoffe.

En effet, tout juste quelques mois après la pose de la première pierre de l'hôpital de référence, et au moment où les travaux de construction d'un hôpital gynéco-obstétrique sont pleinement avancés, la création de cette faculté était, pour les habitants de Garoua, la suite logique.

Une preuve de la « vision d'ensemble et de la cohérence du chef de l'Etat », souligne pour sa part le délégué du gouvernement Ahmadou Bouba, qui au nom des populations de la ville de Garoua, a adressé de vifs remerciements au président Paul Biya pour cette nouvelle marque de sollicitude envers le Nord.

C'est donc dire que l'acte présidentiel est accueilli avec enthousiasme et gratitude, bien au-delà de la seule ville de Garoua, et même de la région du Nord. Et à dire vrai, confie une source proche de l'université de Ngaoundéré dont la nouvelle faculté est un établissement, certaines dispositions avaient déjà été prises pour faciliter cette extension de la délocalisation universitaire à Garoua.

En plus de la vaste réserve foncière mise à la disposition de l'université par la ville, le budget 2017 de l'institution avait déjà réservé une enveloppe conséquente pour la construction de bâtiments administratifs, et le budget 2018 devrait assurément poursuivre cet aménagement infrastructurel afin de permettre, le cas échéant, à la nouvelle faculté de médecine de pouvoir être opérationnelle, dès la rentrée universitaire 2018-2019.

Cameroun

Travaux de déploiement de la fibre optique vers la Guinée et le Cameroun

Bientôt, internet sera en haut débit pour les populations vivant dans les zones rurales au Gabon, au… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.