11 Janvier 2018

Burkina Faso: Brigade des sapeurs-pompiers - Le prince Albert II remet du matériel roulant

Le prince Albert II de Monaco a fait un don de matériel roulant et de matériel d'intervention à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNPS), le jeudi 11 janvier 2018, à Ouagadougou. Au cours de cette cérémonie, la coopération dans le cadre de la protection civile entre les deux pays a été magnifiée.

Présent à Ouagadougou pour une visite d'amitié et de coopération de 72 heures, le prince Albert II de Monaco a remis, le jeudi 11 janvier 2018 à Ouagadougou, à la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP), du matériel roulant composé d'une ambulance et d'un véhicule d'interventions diverses ainsi qu'un important lot de matériels indispensables à la conduite des opérations des sapeurs-pompiers sur le terrain.

Fruit d'une coopération dans le cadre de la protection sociale entre le Burkina Faso et la Principauté de Monaco qui date de 2004, ce don va permettre à la BNSP, selon son commandant, le colonel Ernest Kisbédo, de renforcer ses interventions sur le terrain.

Pour lui, cette deuxième visite du prince Albert II à la BNSP après celle de 2012 et ce don de matériel témoignent de son attachement au développement et à la promotion de la protection civile au Burkina Faso.

A entendre le colonel Kisbédo, cette coopération avec la Principauté de Monaco est profitable à la BNSP en ce sens que les dons d'équipements sont basés sur les besoins exprimés par la brigade et ces équipements sont acheminés et livrés à l'état neuf.

« Depuis votre dernière visite en 2012, la BNSP a connu une évolution positive, son effectif est passé de 1000 à 1600 hommes tandis que le nombre d'unités opérationnelles est passé de cinq à huit compagnies d'incendie et de secours.

Ceci démontre les efforts du gouvernement pour la sauvegarde des personnes et la protection des biens contre les accidents et sinistres de toute nature», a indiqué le commandant de la BNSP. Il a poursuivi que dans le cadre du budget programme 2018-2020, le gouvernement du Burkina Faso a inscrit la construction et l'équipement de deux casernes de sapeurs-pompiers par an.

Selon ce programme, en 2018 deux nouvelles casernes seront construites à Manga et Dori, a indiqué le commandant de la BNSP. Cependant, pour lui, malgré les efforts du gouvernement, beaucoup reste à faire d'où l'importance de la coopération décentralisée qui vient appuyer les efforts de l'Etat burkinabè.

Selon les statistiques, a-t-il ajouté, 72% des moyens roulants opérationnels de la BNSP proviennent de la coopération décentralisée dont celle avec le gouvernement princier qui occupe une place importante.

Un don qui vient à point nommé

Le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a remercié le prince Albert II pour l'exemplarité de la coopération qui intervient aussi dans le cadre de la formation professionnelle.

De l'avis du ministre Sawadogo, ce don vient à point nommé car il intervient dans un contexte où le Burkina Faso est doublement confronté aux effets du changement climatique et aux attaques terroristes qui nécessitent des importants moyens pour l'organisation des secours.

« C'est une fierté pour moi de me tenir devant vous qui faites un travail inestimable pour la population avec un courage sans faille pour sauver de nombreuses vies parfois au péril de vos vies.

Je tiens à saluer les engagements pris par le gouvernement burkinabè pour renforcer la BNSP et l'Institut supérieur d'études et de protection civile », a soutenu le Prince Albert II. Il a rassuré que son gouvernement est engagé à toujours soutenir le Burkina Faso dans les programmes de protection sociale en vue d'améliorer les conditions de travail des sapeurs-pompiers.

Il a ajouté que ces années de coopération ont permis de construire entre les deux pays un partenariat basé sur la proximité et la confiance mutuelle. Au cours de cette cérémonie, l'assistance a eu droit à une démonstration de secours à une victime d'accident de la circulation par les soldats de feu.

Burkina Faso

Procès du putsch manqué - « J'ai été induit en erreur par ma hiérarchie », capitaine Dao

L'audition du capitaine Abdoulaye Dao s'est poursuivie, le vendredi 21 septembre 2018, au tribunal militaire de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.