14 Janvier 2018

Bénin: Une affaire de faux médicaments entre les mains du procureur

La police judiciaire a transmis au procureur le dossier de présumés faux médicaments impliquant le député de l'opposition Mohamed Atao et son épouse. Le parlementaire est activement recherché. Deux de ses collaborateurs et un Indien seront jugés le 23 janvier prochain en flagrant délit.

Voilà un peu plus de huit jours que le procureur a réceptionné le dossier et déjà on connaît ses premières orientations. Vraisemblablement, il aurait dissocié les choses.

Il commence avec les prévenus qu'il a sous la main. Ils sont trois, placés sous mandat de dépôt. Le député et son épouse étant introuvables.

Le 23 janvier prochain, ces trois prévenus, à savoir deux Béninois et un Indien, tous collaborateurs du député dans le business du médicament, sont poursuivis en flagrant délit pour « complicité d'exercice illégal en pharmacie ».

Selon les informations recueillies par RFI, après un mois d'enquête et de perquisition la police a saisi au total 151 tonnes de présumés faux médicaments dans cinq magasins, propriété de monsieur Atao. Les cartons contiendraient 22 variétés de produits comme les solutés, les antalgiques, des vitamines, etc...

Des prélèvements ont été faits pour savoir s'il s'agit de produits illicites ou contrefaits. On attend les résultats des analyses.

Monsieur et Madame Atao sont activement recherchés. Maître Alfred Boccovo, un de leurs avocats, continue d'affirmer qu'on s'acharne contre son client pour des motifs politiques.

Bénin

Caution pour la présidentielle - La barre n'est-elle pas un peu trop haute pour la démocratie ?

250 000 000 de F CFA ; c'est le montant de la caution à débourser par les candidats à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.