15 Janvier 2018

Cameroun: Lutte contre l'insécurité - Les forces de défense feront leur devoir

Photo: Camerbe
Joseph Beti Assomo, Ministre délégué auprès de la présidence de la République chargé de la Défense au Cameroun

Engagement réitéré vendredi dernier par le chef d'état-major des armées lors de la présentation des voeux de Nouvel An au MINDEF, Joseph Beti Assomo.

Les cérémonies de présentation des voeux de Nouvel An se suivent et ne se ressemblent forcément pas au ministère de la Défense. Pour ce département ministériel particulièrement sensible, tout est rythmé par le contexte socio-politique que vit notre pays.

Si l'année dernière, l'attention était uniquement focalisée sur la lutte contre l'insécurité aux frontières, avec notamment la guerre contre la secte terroriste Boko Haram et les incursions des rebelles venus de la République centrafricaine voisine, un nouveau front s'est désormais ouvert, interne celui-là.

C'est la situation insurrectionnelle dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. On peut donc comprendre qu'après le président de la République, chef des armées, dans son message à la nation le 31 décembre 2017, que les principaux responsables de ce département ministériels n'aient pas manqué d'aborder cette situation.

Le premier à « monter au front » vendredi dernier à l'esplanade du ministère de la Défense, lors de la cérémonie de présentation des voeux de Nouvel An au ministre délégué, Joseph Beti Assomo, a été le général de corps d'armée, chef d'étatmajor des armées.

Parlant au nom de l'ensemble des personnels militaires et civils, René Claude Meka a souligné que la guerre contre la secte terroriste Boko Haram reste la priorité des forces de défense et de sécurité, malgré la situation parfaitement maîtrisée à ce jour, il s'est voulu clair en ce qui concerne les deux régions sus-évoquées :

« le président de la République, chef des armées a déjà donné une mission aux forces de défense et de sécurité. Dans le camp d'en face, que personne ne se fasse la moindre illusion sur la capacité de nos forces, sur leur volonté de remplir cette mission avec professionnalisme ».

Intervenant par la suite, le MINDEF n'a pas manqué de rappeler les instructions du chef de l'Etat, chef des armées au soir du 31 décembre dernier. Des instructions qui, à son sens, n'appellent aucun commentaire. Toutefois, Joseph Beti Assomo a salué le professionnalisme dont ont su faire montre les hommes sur les différents fronts.

Il a relevé, pour s'en féliciter, la « solidité du lien armée-nation » avant de lancer à ses collaborateurs : « soyez prêts à poursuivre vos missions avec plus d'engagement, de courage, d'intrépidité et de bravoure dans la discipline pour laquelle le haut-commandement s'est montré intraitable en 2017.

Il le sera davantage encore en 2018, année au cours de laquelle plusieurs défis vont nous interpeller ». Au rang de ceux-ci, la poursuite de la stabilisation de la situation dans les zones frontalières, la lutte contre le terrorisme insurrectionnel armé dans certaines régions du pays, la préservation de l'intégrité territoriale du pays et l'encadrement des processus électoraux...

Cameroun

Stéphane Mbia - Les premiers mots du Camerounais à Toulouse

6 ans après son départ de Marseille, Stéphane Mbia revient en France. L'international camerounais… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.