15 Janvier 2018

Sénégal: Tivaouane - Des transformatrices plaident pour le consommer local

Plus d'une vingtaine de femmes transformatrices plaident la cause du consommer local au cours d'un atelier de renforcement de formation de trois jours sur la promotion de la consommation des produits locaux dans le département de Tivaouane. Un plan d'actions a été élaboré dans ce sens et un comité de suivi mis en place.

Cette session de formation organisée en droite ligne de la démarche participative pour une bonne valorisation des expériences des membres du collège des femmes dans le cadre de la stratégie paysanne de plaidoyer pour la promotion de la consommation des produits locaux devrait permettre aux femmes du département de Tivaouane de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des exploitations familiales.

Ce qui sera possible, souligne Mme Maguette Diop de la Fédération nationale pour l'agriculture biologique (Fnab), à travers l'amélioration des performances techniques et commerciales des systèmes alimentaires locaux.

Aussi, ajoute cette dernière, « les femmes devraient être en mesure au terme de la formation d'avoir les outils nécessaires à une bonne promotion de la consommation des produits locaux en vue de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations ainsi que le pouvoir économique des femmes.

« Elles devraient également être outillées pour être capables de concevoir et de conduire des actions d'animation portant sur la promotion de la consommation locale de nos produits, de pouvoir expliquer en illustrant le sens et les enjeux des notions de base liées à la promotion de la consommation des produits », a-t-elle argumenté.

En fait, les femmes de Tivaouane sont conscientes de cette nécessité de promouvoir le consommer local compte tenu du potentiel maraîcher énorme exploité dans la zone des Niayes et dont une bonne partie est située dans leur département.

Selon Mme Ndeye Fatou Ndao du Gie « Takou Liguey de Mboro », « il y va même de l'intérêt de nos populations de consommer les produits locaux pour améliorer leur santé nutritionnelle car ceux-ci renferment des éléments nutritionnels et même des éléments à valeurs pharmaceutiques comme l'oiselle (Bissap), le pain de singe (Bouye), le gingembre, le corossol et des produits halieutiques qui renferment du sel, entre autres ».

Les femmes de Tivaouane exhortent les productrices à mieux produire tout en insistant sur la bonne qualité des produits de consommation.

Par ailleurs, elles ont insisté sur la nécessité pour l'Etat d'accompagner cette dynamique en rendant accessible le matériel de production et de transformation à subventionner, mais aussi la facilitation de la commercialisation des produits à travers le gel des importations, surtout pour l'oignon, la pomme de terre, entre autres produits de consommation.

Pour la dame Magatte Ndiaye, il convient également de faciliter aux femmes l'acquisition d'une autorisation FRA pour qu'elles soient en mesure d'investir le marché intérieur comme extérieur.

L'occasion de la rencontre a également été saisie pour élaborer un plan d'actions et mettre en place un comité de suivi des actions à entreprendre dans le futur.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.