16 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Luc Sigui - « Hommage sera rendu à Fax Clarck »

interview

Vous recevez vos fans pour leur offrir quelque chose d'inoubliable je suppose. A quoi doit-on s'attendre ce 19 janvier ?

Je ne suis pas très adepte du mot "fans' qui me parait réducteur du rapport établi entre ceux qui seront présents au concert et moi.

Je recevrais donc des amis et des personnes exceptionnelles plutôt que des fans. Et ce sera pour un moment de partage et d'échange que j'espère effectivement inoubliable pour nous tous.

Vous avez réussi à remplir la salle à votre dernier concert en pleine période de crise. Est-ce important de réitérer l'exploit?

Même s'il est vrai que pour un artiste jouer devant une salle comble est gratifiant, je ne suis pas sûr que mon objectif soit celui-là.

Je dis toujours à Dieu de faire venir à mon concert la personne à qui il veut transmettre un message par mon truchement.

Le choix des spectateurs est donc du ressort du divin. J'ai foi que cette fois-ci encore il permettra que toutes les places de l'Institut Français soient occupées, pour sa seule gloire.

Ce que vous dites fait très croyant.

Je suis très croyant, et je remplirai ma mission quel que soit l'affluence.

Reconduisez-vous vos mêmes Quieuuu, les mêmes anges musiciens ?

Oui effectivement, mes anges sont les mêmes, c'est quand même bien de garder une équipe malgré tout. La fidélité n'est pas une vertu qui mène à l'indulgence, au contraire, elle nous permet de nous améliorer et de nous peaufiner.

Je pense que cette vertu transparaitra également lors du concert du 19 janvier 2018 pour lequel j'ai gardé les mêmes musiciens. Ce sera palpable vous verrez.

Le smiley c'est je présume le répertoire d'humour qui saupoudre vos passages musicaux. Fait-il partie intégrante de votre art désormais ?

Dans la parole de Dieu, il y a une recommandation que je trouve à la fois facile et difficile. "Soyez toujours joyeux" il me sera un peu long de m'y étendre en peu de ligne, mais je reste persuadé que le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence; et donc oui, j'appelle de tous mes vœux un moment de joie pendant ce concert

Ce concert est l'occasion d'écouter votre attendu troisième album, quels sont les instruments qui vont négrifier les sonorités ?

Il y aura bien sûr une part qui sera faites au troisième album, à travers des titres comme « Deglefesu », « Signature »...mais on a décidé de faire une part belle aux instruments à vent et à la chansonnette durant ce concert.

Vous entendrez moins la guitare, le piano et autres, tout simplement parce que je veux pouvoir tenir une promesse que j'ai faite lors du concert de Janvier 2017, lorsqu'un spectateur d'un certain âge nous demandé de ne pas omettre de faire un hommage à Fax Clark, l'un des premiers trompettistes de jazz ivoirien.

Alors oui nous rendrons hommage à notre manière à ce devancier en faisant une part belle aux instruments à vent.

Qui finance ce spectacle?

J'ai un solide partenariat avec une radio de la place, mais ce chapitre reste couvert par le secret professionnel

Avez-vous l'impression que le jazz renait en Côte d'Ivoire?

C'est mon impression effectivement et je rends hommage à Marie Helene Costa qui est une cheville ouvrière de cette renaissance

Cote d'Ivoire

Les visites se succèdent au domicile de Simone Gbagbo libérée

Voilà une semaine que Simone Gbagbo est sortie de prison, bénéficiant - comme 800 autres… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.