Sénégal: Mariage de raison entre la canadienne Squares Union et Wari

La plateforme Wari prend du galon. L'entreprise canadienne Squares Union voit grand en s'alliant avec Wari que dirige le tycoon sénégalais Kabirou MBODJE. Dans une dépêche de notre confrère helvétique Ecofin, lue par Confidentiel Afrique, on lit ceci : << Avec Wari nous retenons 3 points à forte valeur ajoutée : la flexibilité des acteurs de décaissements, la consolidation la notoriété de la marque Squares Union auprès de la clientèle diaspora, et un service à la clientèle efficace sur le continent africain », a expliqué Freddy Noumeyi, le Vice-Président en charge des opérations chez Squares Union.

L'objectif recherché par ce partenariat consiste à apporter une solution rapide, innovante de décaissement sur le continent africain à travers près de 4500 guichets, associés à 26 banques africaines.

Le marché des transferts en provenance de la diaspora africaine a vu arriver de nouveaux acteurs des secteurs de la Fintech et qui font une concurence sérieuse aux opérateurs classiques que sont Western Union ou encore Moneygram, écrit Ecofin.

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Pour l'instant.

Squares Union vise loin dans ce mariage stratégique avec Wari. Les dirigeants estiment que ce partenariat n'est qu'une « étape vers le projet final qui permettra d' apporter des solutions de paiement de facture par des ressortissants de la diaspora, pour des services et des biens obtenus en Afrique », lit- on.

L'expérience de Wari et son vaste réseau sont des leviers importants pour Squares Union à réussir le pari d'expansion et de large couverture vers les communautés de la diaspora africaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.