17 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Lutte contre le cancer - L'Aliam congratule Antoinette Sassou N'Guesso

L'épouse du chef de l'Etat congolais a reçu officiellement, le 16 janvier à Brazzaville, un diplôme qui fait d'elle membre bienfaitrice de l'Alliance des ligues francophones africaines et méditerranéennes contre le cancer (Aliam) dirigée par le Pr Charles Gombé Mbalawa.

A l'issue d'un échange avec l'épouse du chef de l'Etat, le Pr Charles Gombé Mbalawa a expliqué: « Dans les statuts de l'Aliam, lorsqu'une personnalité apporte une aide particulière, elle devient bienfaitrice. C'est grâce aux efforts consentis par la première dame que cette alliance a tenu son congrès à Brazzaville. Ensuite, pour la première fois, elle a été généreusement aidée par la première dame. Nous sommes venus lui remettre la concrétisation de cette nomination ».

Le président de l'Aliam a poursuivi:« Nous continuons à travailler aussi bien ici que dans d'autres pays. Il ne faut pas oublier que l'Aliam est une fédération d'associations de lutte contre le cancer. Nous sommes aujourd'hui au nombre de quatre-vingt-dix, répartis dans cinquante-six pays. Dans chaque pays, nous réalisons un certain nombre de choses et le compte rendu est donné au conseil d'administration. Ce dernier convoque une réunion dans une autre ville pour faire le point de ce qui a été fait et examiner ce qu'il faudra faire ».

Le professeur en cancérologie médicale, Charles Gombé Mbalawa, a été nommé président de cette structure lors de la sixième conférence de l'Aliam qui s'est tenue en juin dernier, à Brazzaville. À cette occasion, Antoinette Sassou N'Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance, en sa qualité de marraine, s'est engagée à faire de la lutte contre le cancer son combat aux côtés des associations et autres structures oeuvrant contre la maladie.

Un plaidoyer qui n'est pas passé sous silence

Hormis le cancer, signalons que la première dame du Congo s'est engagée depuis des années à faire le plaidoyer dans la lutte contre la drépanocytose. Son engagement dans la campagne de sensibilisation à cette maladie génétique dans plusieurs parties du monde, notamment l'Europe, l'Asie, le Moyen-Orient, l'Amérique, sans oublier l'Afrique n'est pas passé sous silence.

Le couronnement de son plaidoyer a été la résolution adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies, en décembre 2008, faisant de la drépanocytose un problème de santé publique, et la proclamation de la journée internationale de sensibilisation à la drépanocytose célébrée le 19 juin de chaque année. Au passage, des résolutions de même nature avaient été présentées et adoptées à l'Unesco, à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et à l'Union africaine.

Pour mener à bien ce combat, la directrice régionale de l'OMS Afrique, et ambassadrice de bonne volonté de l'OMS pour la drépanocytose, le Dr Matshidiso R. Moeti, s'est entretenue le 16 janvier avec l'épouse du chef de l'Etat. Elle a émis le souhait de nouer un partenariat avec la Fondation Congo Assistance.

« Je suis venue féliciter l'épouse du chef de l'Etat pour son leadership concernant son plaidoyer pour améliorer la santé de la femme et de l'enfant. Nous avons évoqué la possibilité de nouer un partenariat fort entre l'OMS au niveau régional et la Fondation Congo-Assistance sur la drépanocytose. Nous travaillerons ensemble pour faire le plaidoyer et placer cette maladie parmi les priorités de l'OMS dans la région africaine », a déclaré le Dr Matshidiso R. Moeti au sortir de l'audience.

La directrice régionale de l'OMS Afrique a rappelé le soutien de son institution au Centre national de référence contre la drépanocytose dénommé Antoinette- Sassou-N'Guesso, à vocation sous-régionale, situé dans l'enceinte du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville.

En collaboration avec la Fondation Congo Assistance, la directrice régionale de l'OMS Afro projette aussi associer l'Organisation des premières dames d'Afrique dans la lutte contre la drépanocytose.

Congo-Brazzaville

15 août 1960 - Jour de l'indépendance du Congo

C'est au terme d'un long processus historique que vint l'indépendance du Congo. Depuis, chaque… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.