17 Janvier 2018

Ghana: Développement de l'Afrique - Le président du parlement ghanéen plaide pour un paradigme typique

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le mercredi 17 janvier 2018 à Ouagadougou, le président du Parlement du Ghana, Hon Mike Oquaye, venu prendre part à la conférence internationale sur « La gouvernance, la démocratie et les affaires ».

La conférence internationale sur « La gouvernance, la démocratie et les affaires », organisée, les 16 et 17 janvier 2018 à Ouagadougou, a réuni de nombreuses personnalités dont le président du Parlement du Ghana, Hon Mike Oquaye. Au dernier jour de la rencontre, celui-ci s'est entretenu avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au palais de Kosyam. « La conférence sur la gouvernance, la démocratie et les affaires, convoquée par le Burkina, est une rencontre très importante pour nous. Le président Kaboré lui-même y a participé et a démontré sa maturité et son expérience politique.

A cette occasion, il nous a invités à lui rendre une visite de courtoisie », a confié le parlementaire ghanéen, peu après l'entretien avec le chef de l'Etat. Il a ensuite levé un coin de voile sur le contenu des discussions, qu'il a eues avec Roch Marc Christian Kaboré. « Nous avons décidé de jeter un regard critique sur nous-mêmes pour savoir où nous allons afin de renforcer la démocratie et voir comment résoudre les problèmes en Afrique. J'ai proposé qu'on mette en place une commission électorale qui aura la charge d'examiner les bonnes pratiques en matière d'élections, pour qu'on n'ait pas peur, à chaque fois qu'il y aura des élections », a-t-il rapporté.

L'hôte présidentiel a admis que la gouvernance est une question cruciale, mais qu'il faut penser surtout à l'économie. « Le développement économique est très important. Il faut s'assurer que nos populations deviennent autonomes sur le plan économique. Il faut essayer de développer nos industries, pour éviter d'importer des produits alimentaires et autres articles de l'Europe », a affirmé ce panafricaniste dans l'âme. Sa conviction est que le continent africain doit changer de paradigme de développement, et se spécialiser dans les différents domaines industriels. « L'Afrique doit forger son propre paradigme de développement pour répondre au mieux aux besoins de ses populations », a-t-il conclu.

Ghana

Kofi Annan, «le meilleur secrétaire général de l'histoire des Nations unies»

Kofi Annan, septième secrétaire général des Nations unies (1997-2006), est mort, a-t-on… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.