18 Janvier 2018

Sénégal: Changement de logotype de l'entreprise - Senelec décaisse près de 150 millions

Dans le cadre de la transformation de l'entreprise au profit des consommateurs, la société nationale de l'électricité du Sénégal (Senelec) opère de profondes mutations.

A cet effet, elle a décidé d'avoir une nouvelle identité visuelle. Selon le directeur général de Senelec Mahamadou Makhtar Cissé, la réalisation de ce nouveau visage a coûté prés de 150 millions de francs Cfa à l'entreprise. Il s'exprimait hier, mercredi 17 janvier lors de la cérémonie de lancement du nouveau logotype.

Pour accompagner la transformation de l'entreprise, la société nationale de l'électricité a décidé de changer complètement son identité visuelle. Pour se faire, la société n'a pas lésiné sur les moyens, car elle a décaissé environ 150 millions de francs Cfa. La révélation a été faite hier, mercredi 17 janvier, lors de la cérémonie de lancement de ce nouveau visage de Senelec. «Moins de 150 millions de francs Cfa pour relooker les agences, les véhicules. On a essayé d'agir en faisant des économies. On ne va pas changer la couleur des véhicules de Senelec, mais on pendra des autocollants pour les mettre à la place du logo actuel afin d'éviter des dépenses supplémentaires», a fait savoir le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé.

Il estime donc que Senelec a fait assez de progrès pour pouvoir opérer une mutation au niveau de la charte graphie. «Il y a quelques années on était en plein dans les émeutes de l'électricité. C'était en 2011. En 2010 la Senelec affichait des déficits de 50 milliards de francs. Depuis 2012, des efforts importants ont été faits dans tous les domaines. Autant d'innovations doivent traduire aujourd'hui la nouvelle image de Senelec », soutient M Cissé.

Pour atteindre le défi de l'électrification universelle en 2025, l'entreprise a décidé en interne d'essayer de fabriquer ses matériaux de base au Sénégal. «Senelec avait des parts dans une société qui fabriquait des compteurs et cette société a quelques difficultés. Nous essayons de la reprendre pour avoir une nouvelle ligne qui va fabriquer des compteurs de prépaiement. Nous sommes en train de sélectionner un partenaire stratégique pour avoir une ligne de fabrication électronique qui nous permettra au moins de limiter les importations de matériel pour pouvoir atteindre l'électrification universelle dans les délais raisonnables », indique-t-il.

Mouhamadou Makhtar Cissé a annoncé la transformation de la vielle centrale du Cap des biches en un musée. «On a une vieille centrale qui date de 1966 qui est au Cap des biches. C'est la centrale C3 à laquelle les techniciens de Senelec sont très attachés, parce que c'est l'histoire de Senelec. Donc je disais qu'il est temps qu'on transforme cette centrale en musée de l'électricité et de bâtir une nouvelle à sa place »,dit-il.

Sénégal

Coupe du monde féminin de basket - Les Lionnes face à l'épreuve chinoise

Après avoir dominé, dimanche, la Lettonie (70-69), l'équipe du Sénégal affronte la… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.