18 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Kongo Central - La Zone de Santé Rurale d'Inga face à l'onchocercose et au paludisme !

Située dans l'ancien district administratif du Bas-Fleuve, la Zone de Santé Rurale (ZSR) d'Inga se trouve implantée dans le Territoire de Seke-Banza.

Partie de l' « Au Revoir Matadi jusque Inera sur la route Matadi - Kinzau Mvuete, elle dessert une population évaluée à 91.539 habitants étalés sur une superficie de 1.620 km2. Lufu et Isangila sont ces deux Secteurs qu'administre cette Zone de santé. Privée d'un hôpital général de référence, la ZSR d'Inga supervise quelques six (6) structures de références notamment l'hôpital de la Snel/Inga, les Centres de santé de référence de Vunda, Nsanda, Kimvuza, Kuakua et celui de Kindamvu Saka.

Depuis des lustres, cette Zone de santé fait face à plusieurs maladies dont les plus en vue restent l'onchocercose et le paludisme. Son Médecin-Chef de Zone (MCZ) rencontré à Nsanda, lors de notre passage pour Inga, a laissé entendre qu'en tant que Zone de santé, son équipe a réellement du pain sur la planche. « Nous avons beaucoup de fonctions à assumer en ce qui concerne la santé de la communauté. Nous supervisons les structures de base qui nous amènent des problèmes que nous analysons avant d'envisager des solutions pour ceux pour lesquels nous pouvons trouver solution, sinon, on fait rapport à la hiérarchie », lâche-t-il.

Si la province du Kongo Central est, en général, une région endémique par rapport au paludisme la ZSR d'Inga, quant à elle, est réputée en Onchocercose, ce parasite causé par une filaire qui infecte l'œil. Déjà lorsque vous traversez le Pont Maréchal, si vous êtes étranger, vous ne pouvez pas supporter la zone à la nuisance de vecteurs qui transportent les microbes provoquant la maladie qu'on appelle l'Onchocercose. Eradiquer aujourd'hui cette vieille maladie est difficile, confie le MCZ, Docteur Alex Muizila.

Mais grâce à plusieurs partenaires, la coordination de la ZSR d'Inga reçoit tout de même des appuis en termes de médicaments. Et, c'est une fois l'an que cette dernière mène une vaste campagne de distribution de masses de médicaments. Ce n'est qu'en prenant ces produits qu'on peut se prévenir contre toute éventuelle complication à long terme que pourrait provoquer l'onchocercose. De ces complications le MCZ a cité la cécité ou la transformation de la peau en « peau de lézard ». Heureusement que la communauté elle-même, à travers les relais communautaires, s'est appropriée de cette activité.

Par rapport au paludisme, il y a SANRU avec le financement du Fonds Mondial qui appuie la ZSR d'Inga. Ceci par le truchement du BDOM/Boma. Tout dernièrement, la campagne de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées d'insecticides a vécu à travers les deux secteurs der Lufu et Isangila regorgeant au total, 210 villages.

Défis

De manière générale, la ZSR d'Inga fait face à plusieurs défis. Que des sérieux problèmes signalés dans cette Zone de santé ! Hormis toutes les deux maladies citées, il y en a d'autres d'origine hydrique. Dans le Secteur d'Isangila par exemple, la quasi-totalité de la population manque de toilettes. Quand cette population va déféquer à l'air libre, après la pluie, tout se déverse dans les rivières pendant que les habitants de ces villages n'ont pas d'eau potable. Et ce sont ces rivières là qui collectent tous les déchets provenant de partout que la communauté prend comme eau de boisson, de cuisine, etc.

En plus, le Secteur d'Isangila est presqu'inaccessible pendant la saison pluvieuse. La coordination de la ZSR d'Inga éprouve d'énormes difficultés pour y accéder faute de véhicule approprié. Les routes étant défectueuses, il lui faut une jeep 4X4 en très bon état à certains endroits. Le véhicule reçu du Fonds mondial est déjà fatigué, si pas amorti après avoir longtemps servi. Evidemment, un réel besoin en dotation du matériel roulant se pose dans cette Zone de santé.

Le véhicule amorti de la ZSR d'Inga

Cette ZSR compte au total 6 superviseurs avec seulement 2 Motos. Or pour plus d'efficacité dans le travail, l'idéal serait que chaque superviseur ait sa moto. La ZS est née de la Zone-mère de Seke-Banza. Jadis, tout le Territoire de Seke-Banza n'avait qu'une seule Zone de santé ; mais le Territoire étant tellement vaste, il avait tout simplement été découpé. Ainsi, on compte désormais la ZSR d'Inga parmi les 31 ZS que regorge le Kongo Central.

Le MCZ, Docteur Alex Muizila ne cesse de lancer ses multiples appels à l'endroit des autorités politico-administratives qu'il invite à sensibiliser la communauté pour qu'au moins chaque habitation ait ses installations hygiéniques. Ceci aiderait la population à se prévenir contre les maladies hydriques.

Congo-Kinshasa

Thabo Mbeki, le nouvel envoyé spécial de l'Afrique du Sud

La nation arc-en-ciel a décidé d'envoyer son ex-président pour jouer les observateurs en… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.