19 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Espoir de paix dans le Pool

Après le cessez-le-feu signé le 23 décembre 2017, des pourparlers de paix ont débuté entre le gouvernement et le chef rebelle pasteur Ntumi.

Ces derniers jours, les populations du département du Pool ont repris espoir de voir la paix revenir dans leur région. Le gouvernement et les représentants de l'ancien chef rebelle, pasteur Ntumi, ont entamé des discussions pour sortir de l'impasse. Les deux parties se sont rencontrées mercredi à Brazzaville.

Une rencontre qui fait suite à l'accord de paix signé le 23 décembre dernier à Kinkala, dans le Pool. Autour de la table, douze représentants du gouvernement et douze autres du pasteur Ntumi conduits par Ané Philippe Bibi. Jusqu'ici, les discussions se tiennent à huis clos entre les protagonistes et rien n'a filtré des premiers échanges.

Toujours est-il que le gouvernement congolais affiche sa détermination à faire bouger les lignes. «Après la signature de l'accord de cessez-le-feu entre nos deux parties, et conformément aux dispositions de cet accord, je me permets ce jour de faire démarrer les travaux de la mise en oeuvre de cet accord (...) Nous n'avons plus le droit de reculer.

La population du Pool ne mérite pas ce qu'elle subit», a notamment déclaré le ministre congolais de l'Intérieur, Raymond Zéphirin Mboulou, à l'entame des discussions. Du côté des représentants de pasteur Ntumi, même si officiellement personne ne s'est exprimé, certaines sources proches laissent entendre que les pourparlers entamés vont dans le bon sens. Un accord de fin de crise est vivement souhaité dans le Pool.

Car selon les estimations, 138 000 personnes s'y retrouvent dans une situation humanitaire difficile. Le département est devenu le théâtre de violences entre l'armée congolaise et des rebelles opposés à la réélection du président Denis Sassou Nguesso à la tête du pays en avril 2016.

Le conflit a poussé des milliers de personnes à fuir dans les départements voisins et régulièrement l'armée est accusée d'exactions. Les discussions de paix entamées sont dès lors rassurantes pour les Congolais et pour leurs partenaires.

Congo-Brazzaville

L'opposition réclame un dialogue inclusif

La Fédération de l'opposition congolaise et le Collectif des partis de l'opposition congolaise, deux… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.