19 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Vie estudiantine - Drel Cardy Loumouamou, meilleur étudiant 2016-2017 cycle licence de la sélection OGES

Passionné de la technologie et des outils mathématiques, le jeune Drel Cardy Loumouamou prépare, en deux ans, un DUT en génie mécanique et productique en France.

À moins de 20 ans, âge effectif qu'il atteindra seulement en août de cette année, prudent, réservé et astucieux, ce jeune homme prometteur, alors que natif de Brazzaville, aura excellé plutôt à Pointe Noire pour sa dernière phase scolaire au Congo. Arrivé en France en 2016, il entame un cycle de deux ans pour préparer un DUT en génie mécanique et productique en France, à Béthune.

« Mon choix s'est porté sur cette option en adéquation avec mes deux baccalauréats scientifiques obtenus à l'issue du cycle des classes renforcées du lycée Victor-Augagneur de Pointe-Noire où j'avais été admis par voie de concours », explique le double titulaire du baccalauréat scientifique, celui de la série S en France et celui de la série C au Congo.

En dépit de quelques difficultés d'adaptation au départ, tant sur les plans scolaire, climatique, que sur le mode de vie en France, il poursuit ses études supérieures à l'IUT de Béthune depuis l'année universitaire 2016-2017. « J'ai réussi à me remettre en cause », explique-t-il, en justifiant son adaptation pour une intégration rapide dans la société française. Ambitieux, il compte faire les grandes écoles en vue de devenir ingénieur qualifié.

Au terme de la première année d'études, il termine à la 4e place de sa promotion avec une moyenne de 15,77. « Un résultat plutôt satisfaisant mais qui donne tout de même envie de fournir encore plus d'efforts », ironise le lauréat. Une réussite, à en croire Hervé Effenguet, directeur de l'OGES, favorisée par un accompagnement administratif et un suivi universitaire constants grâce au partenariat entre l'OGES et l'IUT de Béthune.

Lors de la cérémonie de remise de prix du 20 décembre de l'année dernière, le directeur de l'OGES avait rappelé : « Depuis que nous organisons l'émulation des stagiaires et des étudiants, cet institut arrive à placer un étudiant parmi les meilleurs. A Sam Junior Moukoka Ngeleka, lauréat du meilleur étudiant 2014-2015 de la même catégorie, succède Drel Cardy Loumouamou ».

Rompu aux challenges depuis le Congo, dès sa première année, à Béthune, intégré dans un groupe de cinq étudiants, Drel Cardy Loumouamou a été amené à participer au Challenge international de l'Educ-Eco. C'est un concours qui invite les lycéens, étudiants et ingénieurs de tous horizons, sur une course de différentes catégories, à "parcourir le maximum de distance avec un litre d'essence" grâce à des véhicules préconçus par les étudiants. Son groupe a étudié une bonne partie de la conception et de la fabrication dudit véhicule en renforçant le châssis, le système d'embrayage, la motorisation et la coque.

Tranquillement, mais sûrement, il travaille en songeant avec beaucoup d'émotions à son Congo natal. « J'ai laissé toute ma famille, ma mère principalement, au Congo. », déclare-t-il. Il qualifie cette absence comme étant la marque des sacrifices à consentir, jusqu'à franchir ses limites à l'extrême, dans le but de réussir pour sa famille. « Il me tarde d'avoir assez d'expérience et d'expertise, dans le domaine de la mécanique de précision particulièrement, afin d'y monter une petite boîte de conception de pièces et systèmes de transmission qui s'adaptent à des domaines d'activité variés », souhaite Drel Cardy Loumouamou, tout en peaufinant, en attendant, d'autres petits projets qui lui tiennent à cœur.

Congo-Brazzaville

L'opposition réclame un dialogue inclusif

La Fédération de l'opposition congolaise et le Collectif des partis de l'opposition congolaise, deux… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.