22 Janvier 2018

Tchad: La grève des transports bien suivie à Ndjamena

Pas de taxi, pas de minibus, c'est une journée sans transports décrétée au Tchad avec un appel à la grève pour ce lundi et ce mardi. Les transporteurs sont en colère contre la hausse du prix des carburants à plus de 45 francs CFA par litre de super.

Ambiance inhabituelle ce lundi matin dans les rues de Ndjamena. Par dizaines, des travailleurs et écoliers arpentent à pied les principales avenues. Pas un minibus, ni taxi en vue.

A une station de minibus dans le VII arrondissement, un groupe de conducteurs explique pourquoi les bus sont à l'arrêt : « C'est à cause du prix de l'essence.

Si le prix de l'essence baisse, même cet après-midi, nous allons reprendre le travail. Si le prix de l'essence ne baisse pas, je ne bougerai pas ».

Quelques dizaines de mètres plus loin, un groupe de femmes, cuvette sur la tête, avancent en direction du marché. Obligées de marcher à pied, elles disent comprendre le mouvement : « Nous les femmes du quartier Ambatta sommes d'accord avec eux.

Il n'y a pas d'argent et les prix ne cessent de grimper. Nous allons marcher à pied jusqu'au soir pour que le prix de l'essence baisse. Quand l'essence est chère, le prix du transport l'est aussi ».

En milieu de matinée, des groupes d'élèves sortis des grands établissements de la capitale ont brillamment manifesté, caillassant des véhicules administratifs et obligeant la police à entrer en action en tirant des grenades lacrymogènes.

Tchad

Qui sont les rebelles qui ont attaqué la ville de Kouri Bougri?

Au Tchad, le procureur de la République a annoncé, ce lundi 13 août, l'ouverture d'une information… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.