Gambie: Adama Barrow en interview à la DW

25 Janvier 2018

Le président gambien revient sur sa première année à la tête du pays, où il a succédé à l'autocrate Yahya Jammeh.

Un an après son retour en Gambie suite au départ en exil de l'ancien président Yahya Jammeh, qui avait dirigé le pays d'une main de fer pendant 22 ans, le nouvel homme fort de Gambie, Adama Barrow, s'est exprimé au micro de la DW sur les défis notamment économiques et sécuritaires auxquels sont pays est confronté :

"Je ne dirais pas que la sécurité est compromise, si nous acceptons cela c'est que nous avons échoué. En tant que nation, nous apprenons toujours de nos erreurs. Nous prenons des mesures pour que les choses changent dans ce pays. Mais je pense que les critiques ont été exagérées."

Aucun accord signé avec l'Allemagne sur la migration

Adama Barrow revient également dans l'interview sur la question de la migration. Le chef de l'Etat gambien convient qu'il s'agit d'"une question très importante".

Il en profite pour faire taire les rumeurs selon lesquelles "[la Gambie aurait] signé [un accord] avec les Allemands pour renvoyer des migrants gambiens d'Allemagne. Ce n'est pas vrai.

Nous avons eu une discussion très honnête avec le président allemand Frank-Walter Steinmeier lorsqu'il est venu ici (en décembre 2017). Notre message était très clair, que ce n'est pas un problème gambien. C'est un problème qui doit être examiné dans un contexte plus large. L'Allemagne et les autres pays doivent tous en faire partie".

Le président gambien prône la recherche d'une "issue, une formule qui concerne tout le monde dans ce domaine. C'est l'affaire de tout le monde". Et il encourage l'Occident à investir pour redonner confiance à la population qui n'a pas d'emploi : "Qu'ils investissent ici, nous pourrons créer des emplois ici pour que les gens restent chez eux."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.