26 Janvier 2018

Burundi: L'OIF demande un vrai dialogue

Pascal Couchepin, envoyé spécial de la secrétaire générale de l'OIF pour les Grands Lacs, était à Paris jeudi 25 janvier pour présenter ses rapports de mission au Burundi et en RDC à la commission politique de l'organisation. L'occasion de débattre avec les représentants de ces Etats et aux ambassadeurs des pays membres de la Francophonie de la situation dans ces deux pays.

L'ancien président de la Confédération helvétique n'a pas mâché ses mots. Si la représentante du gouvernement burundais a assuré ses collègues que la situation s'était améliorée, que la plupart des réfugiés étaient rentrés et qu'un dialogue national s'était tenu au Burundi ouvrant à un référendum qui devrait permettre à Pierre Nkurunziza de se maintenir au pouvoir pour un nouveau mandat, Pascal Couchepin est très clair : le niveau de violences est encore trop élevé malgré le peu de réactions de la communauté internationale. Il insiste sur l'importance d'ouvrir un vrai dialogue au Burundi et de préserver le compromis qui a cimenté la société burundaise depuis la fin de la guerre civile, l'accord d'Arusha.

Un dialogue qui permette d'écouter les revendications légitimes de l'opposition

Burundi

Un militant des droits de l'homme condamné à 5 ans de prison

Le militant des droits de l'homme burundais, Nestor Nibitanga, ex-représentant de l'Association burundaise pour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.