30 Janvier 2018

Sénégal: Accréditation Mondial 2018 - 25 journalistes et 7 photographes retenus après la sélection de l'Anps

L'Association nationale de la presse sportive (Anps) a tenu, hier, une réunion sur la gestion des accréditations pour la Coupe du monde Russie 2018 (14 juin-15 juillet). Selon le président de l'association, Abdoulaye Thiam, 32 codes sur les 35 accordés par la Fifa au Sénégal ont trouvé preneurs.

Le contingent de la presse sénégalaise sera composé de 25 journalistes et 7 photographes. C'est ce qu'a fait savoir, hier, l'Anps lors de sa réunion sur la gestion des accréditations pour la Coupe du monde Russie 2018.

De 20 (15 journalistes et 5 photographes) au départ, ces sésames indispensables pour la couverture du mondial russe ont été portés à 35 (25 journalistes et 10 photographes) suite a une requête de l'Anps.

Selon Abdoulaye Thiam, la gestion de ces accréditations s'est déroulée en toute transparence. «Nous avons reçu une quarantaine de demandes et la sélection a été très rigoureuse. Pour être éligible, il fallait répondre à plusieurs critères.

Il fallait d'abord être crédité d'un compte média Channel, écrire une lettre d'engagement formel et verser une caution d'un million remboursable», a expliqué M. Thiam. Les 25 codes prévus pour la presse écrite ont été distribués aux organes qui ont rempli les critères.

Le quotidien national le Soleil sera bien représenté avec trois journalistes et un photographe tout comme le quotidien sportif Stades.

Le journal le Quotidien, Sud quotidien, l'Obs, Libération, Vox Populli, As et autres seront du voyage, de même que cinq organes de presse en ligne et l'Aps. Les free lance ne seront pas en reste.

Sur les 10 codes prévus pour les photographes, seuls 7 ont été attribués. Les trois codes restants seront restitués à la Fifa, selon Abdoulaye Thiam.

A en croire le président de l'Anps, certaines candidatures ont été rejetées parce que ne répondant pas aux critères établis.

«Nous avons rejeté certains dossiers parce que des candidats qui n'étaient pas de la presse écrite voulaient bénéficier des codes. Ce qui ne répondait pas aux critères de sélection. La Fifa nous a fait confiance et à été très claire.

Il nous fallait donc mériter cette confiance en étant très rigoureux dans la sélection», a dit M. Thiam non sans préciser que les codes seront distribués très prochainement aux organes retenus pour leur permettre de s'accréditer.

S'agissant des systèmes d'accréditation retenus par le Fifa à l'endroit des médias audiovisuels non détenteurs de droits de diffusion, Bamba Kassé a indiqué qu'ils ne relevaient pas de l'Anps, mais plutôt de la Fifa.

« Pour les télévisions et les radios, ce n'est pas le même système. C'est la Fifa qui les gère directement et c'est très encadré», a précisé le secrétaire général de l'Anps.

Au-delà du nombre limité des accréditations qui leur sont accordés, ces médias n'auront accès aux stades qu'en dehors des jours de match. Selon Bamba Kassé, les demandes d'accréditations pour ces médias audiovisuels non détenteurs de droits de diffusion démarrent le 1er février et seront clôturées le 28 février.

A en croire M. Kassé, aucune extension ne sera accordée et les candidats recevront confirmation de l'instance fédérale à l'approche de la compétition qui démarre le 14 juin 2018.

Sénégal

Des professeurs pour l'intégration du codage informatique dans l'enseignement

Des professeurs de mathématiques qui servent dans des collèges et lycée de Thiès plaident… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.