29 Janvier 2018

Afrique Centrale: Union africaine - Du pain sur la planche

Le 30e sommet des chefs d'Etat a mis en relief la nécessité de trouver des solutions aux crises en RCA, au Soudan du sud et en RDC.

Le 30e sommet de l'Union africaine s'est achevé hier à Addis-Abeba. Au terme des travaux, le président rwandais, Paul Kagame, a succédé officiellement à son homologue guinéen, Alpha Condé, à la présidence tournante de l'organisation panafricaine. Le nouveau président hérite de l'agenda de son prédécesseur où les dossiers de crises à régler sont nombreux.

Pendant les travaux du 30e sommet des chefs d'Etat, trois crises ont été mises en relief : la crise au Soudan du Sud, la situation en République démocratique du Congo et le Mali où la mise en œuvre de l'Accord de paix d'Alger tarde à produire des effets.

Le nouveau président en exercice de l'Union africaine devra s'employer à trouver des solutions pérennes à ces crises auxquelles on peut ajouter le climat de chaos persistant en Libye. Dans la gestion de ces dossiers, Paul Kagamé pourra compter sur le soutien du président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, qui s'est montré particulièrement volontariste pour la résolution rapide des crises.

Au sujet du Soudan du sud par exemple, le Tchadien n'a pas mâché ses mots. «On y voit une violence insensée, que les belligérants infligent avec des cruautés indicibles. Le moment est venu d'imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix», a-t-il lancé à la tribune de l'UA. Moussa Faki Mahamat a affiché la même verve au sujet de la RDC et du Mali. Pour lui, le temps de l'action est venu.

Paul Kagamé devra en outre veiller à la mise en œuvre de la réforme de l'organisation dont il a été un des principaux concepteurs. La première étape de cette réforme porte sur la question de l'indépendance financière de l'organisation. L'Union africaine a besoin d'argent. D'où ce projet d'une taxe de 0,2 % sur les produits importés par les pays africains.

Jusqu'ici, seuls 20 pays sur 55 appliquent cette mesure. Pendant son mandat, le président en exercice aura la lourde tâche d'amener les autres pays à se conformer à cette résolution du sommet des chefs d'Etat. Par ailleurs, le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique) change de nom.

Il devient l'Agence de développement de l'Union africaine. C'est la matérialisation de la volonté de rendre plus opérationnel cet organe de planification et de coordination des projets de développement en Afrique. Paul Kagamé devra ainsi veiller à l'implémentation de la nouvelle vision.

Ethiopie

Ethiopie-Erythrée - La paix dans les faits...

Après 20 ans, un premier vol commercial entre Asmara et Addis- Abeba a eu lieu mercredi. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.