Egypte: Election présidentielle, rencontre amicale ou plébiscite?

Il y aura deux candidats à l'élection présidentielle égyptienne dont le premier tour est prévu le 26 mars 2018, a annoncé le 30 janvier la commission électorale au Caire.

Le président en exercice Abdel Fattah al-Sissi sera opposé à Moussa Moustafa Moussa chef du parti libéral al-Ghad. Une élection dont le résultat est connu d'avance.

C'est un duel opposant un poids lourd professionnel, Abdel Fattah al-Sissi à un poids plume amateur, Moussa Moustafa Moussa. Tous les pronostics prévoient une victoire par KO dès la première reprise pour Sissi.

Ce qui est cependant beaucoup moins certain c'est le nombre de personnes du public qui participeront au spectacle. Car le combat est non seulement déséquilibré mais il s'agit, de plus, d'une rencontre amicale.

«Une comédie absurde»

Le challenger de dernière minute Moussa Moustafa Moussa, menait campagne pour la réélection de Abdel Fattah al-Sissi.

Mais quand tous les candidats potentiels se sont désistés après les attaques féroces des médias pro Sissi ou ont été écartés par le parquet militaire, Moussa a décidé de sauver le spectacle. Celui dont le parti n'était même pas représenté au Parlement a soudain obtenu le soutien de 20 députés, le minimum exigé par la loi.

De nombreuses personnalités et partis d'opposition égyptiens ont appelé au boycott de la présidentielle. Une élection qu'ils ont qualifié de « comédie absurde »

La seule inconnue sera le taux de participation. L'opposition appelle au boycott, les pro-Sissi à une participation massive, une divergence que l'on retrouve au niveau religieux. Les Frères musulmans sont pour le boycott, les autorités musulmanes officielles pour la participation. Ne pas obéir est un péché selon l'une ou l'autre partie.

Plébiscite à l'égyptienne

On est donc devant un retour masqué au plébiscite qui prévalait jusqu'en 2005.

2014 participation 48% Sissi élu 97%

2012 participation 52% Morsi élu 52%

2005 participation 23% Moubarak élu 89%

C'est en tout cas ce que pense la majorité des experts indépendants. Que dire du plébiscite de 1965, où Nasser a recueilli 99,999% des votes (65 votants ont dit non) avec un taux de participation de 98,5% !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.