31 Janvier 2018

Tanzanie: Le pays lance un passeport électronique pour les citoyens

Dar es Salaam, Tanzanie — Le président tanzanien, John Magufuli, a lancé, mercredi, un passeport électronique et a donné ordre au Département de l'Immigration d'élaborer des stratégies qui vont aboutir à des résultats souhaités pour endiguer le flux de migrants illégaux qui entrent dans le pays.

Il a déclaré à certains de ses homologues leaders, parmi eux le vice-président Samia Suluhu Hassan, le président de Zanzibar, Alli Mohammed Shein, le Premier ministre, Kassim Majaliwa, le vice-président de Zanzibar, Seif Iddi, et des diplomates, lors de la cérémonie de lancement à Dar es-Salaam, que le nouveau document de voyage entre dans le cadre des efforts du gouvernement visant à améliorer la productivité et simplifier la prestation de services.

Le e-passeport produit par le Département de l'Immigration en collaboration avec le gouvernement de l'Irlande et HID Global, basé au États-unis, doit renforcer la sécurité nationale en Tanzanie, éliminer la mauvaise utilisation des passeports ordinaires et augmenter l'assiette fiscale du gouvernement.

"Je me réjouis de ces avancées. C'est un travail bien exécuté par le Département de l'Immigration. Vous avez mon soutien total", a déclaré le Président Magufuli qui a souligné que le projet allait démarrer en septembre 2018 et a un coût global de 57,82 millions de dollars américains.

La commissaire générale à l'Immigration, Mme Anna Makakala, a déclaré que les anciens passeports vont rester valides jusqu'en janvier 2020 et que les candidats au nouveau document de voyage doivent d'abord obtenir la nationalité.

Elle a expliqué que cette exigence va garantir l'efficacité de son département et faciliter la délivrance de documents de voyage.

Le Conseil des ministres des pays membres de la Communauté des États de l'Afrique de l'est, Communauté des États de l'Afrique de l'est (East African Community, Eac) avait ordonné l'année passée aux États partenaires - le Kenya, la Tanzanie, l'Ouganda, le Rwanda et le Burundi - de commencer la délivrance de nouveaux e-passeports de l'Afrique de l'est d'ici le 31 janvier 2018.

La directive fait suite à la décision prise par le 17ème Sommet ordinaire des Chefs d'États de la Cea pour supprimer progressivement les passeports lisibles à la machine d'ici le 31 décembre 2018.

Conformément à cette décision, tous les pays membres de la Cea vont délivrer des e-passeports de la Communauté dans les catégories diplomatiques, de service et ordinaires. Il sera valide pour une durée de 10 ans alors que le passeport diplomatique et de service auront une durée de validité selon des termes spécifiques du service de son détenteur.

Le e-passeport de norme internationale contient une puce qui détient la même information que la page imprimée du passeport, le nom du détenteur, sa date de naissance, entre autres informations numériques. Il contient également un identifiant biométrique et une photographie numérique du détenteur et des caractéristiques de sécurité pour empêcher une lecture non autorisée ou le "scanner" des données enregistrées.

Le nouveau document de voyage de la Cea est de couleur rouge, vert et bleu ciel, en fonction de la catégorie. Les diplomates de la Cea auront des passeports de couleur rouge, vert pour les officiels et bleu ciel pour les autres.

Sur la page de garde seront imprimés les mots 'East African Community' en or et en tout en haut le nom du pays partenaire qui a délivré le document de voyage.

Tanzanie

Les dernières déclarations du président Magufuli font polémique

Le président John Magufuli a estimé que les prisonniers devraient désormais travailler « jour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.