6 Février 2018

Afrique: Mutilations sexuelles des femmes - Encore 200 millions de victimes

Photo: RFI
Une exciseuse

La Journée mondiale contre les mutilations sexuelles est célébrée ce mardi 6 février. L'occasion pour tous les acteurs, que ce soient les associations ou les États, de se mobiliser pour les quelque 200 millions de femmes excisées et/ou infibulées. Trois millions de filles sont victimes, chaque année, de ces mutilations, très répandues parce que largement tolérées dans de nombreux pays.

En Côte d'Ivoire, on estime que 30 à 40 % des femmes sont excisées. Une pratique illégale qui est punie par la loi mais qui perdure pourtant. Les enfants sont souvent excisés dès la naissance mais cette pratique est tellement ancrée dans les esprits que les jeunes filles pour certaines d'entre elles vont jusqu'à se faire exciser pour être dans la « norme ».

C'est ce qu'explique l'écrivaine ivoirienne Aminata Traoré qui fait un travail de sensibilisation dans les écoles. « Dans les lycées, la fille qui n'a pas été excisée est à l'écart, elle est rejetée par les autres... à un moment donné elle prend l'initiative de se faire exciser sans l'accord des parents.

C'est choquant mais c'est une convention sociale dans le village et la fille se dit qu'il faut qu'elle appartienne à cette société-là : elle se voit obligée moralement d'aller se faire exciser ».

C'est pourquoi Aminata Traoré a décidé de poursuivre cette sensibilisation dans les établissements secondaires, « pour permettre aux enfants de donner leurs avis, des enfants qui vont devenir des relais dans les familles et les écoles ».

Des mutilations génitales pratiquées partout dans le monde

On parle le plus souvent du phénomène des mutilations génitales en Afrique, mais la pratique n'est pas limitée à ce continent comme l'explique Christine Beynis, infirmière en Guinée puis en France, aujourd'hui à la retraite, interrogée par RFI.

« Il y a beaucoup plus de femmes excisées en Indonésie qu'en Afrique, nous explique l'ancienne infirmière. Les femmes indonésiennes sont toutes excisées ! ».

Le nombre de femmes excisées dans le monde serait de 200 000 millions: « Yémen, Irak, les femmes kurdes sont toutes excisées, poursuit Christine Beynis, on a même entendu que des femmes tchétchènes avaient subi l'excision ».

En savoir plus

Mutilations génitales - La journée de la lutte sera animée par un débat de haut niveau

A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les Mutilations génitales féminines… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.