6 Février 2018

Congo-Kinshasa: Des blessés à Kinshasa suite au passage du cortège présidentiel

L'une des jeeps de la Garde républicaine a percuté deux voitures-taxis de marque Toyota IST, communément appelées « ketch ».

Hier lundi 5 février, un accident de la circulation s'est produit au croisement des avenues de Libération (ex-24 Novembre) et boulevard du 30 Juin, à la hauteur du rond-point Mandela. Cela, suite au passage du cortège du président de la République, rapporte actualite.cd.

Selon ce journal en ligne, au moins dix personnes ont été blessées. Il y a eu parmi les victimes deux militaires de la Garde républicaine qui étaient dans la suite présidentielle.

Un agent de la Police de circulation routière, témoin de l'événement, a ainsi relaté les faits : « L'une des jeeps de la Garde républicaine qui suivait le convoi du président de la République a percuté deux voitures-taxis de marque ketch (ndlr : Toyota IST), ici à l'arrêt de bus Mandela. Les taxis étaient stationnés, attendant que les élèves traversent de l'autre côté du boulevard ».

L'agent de l'ordre a ajouté : « Les militaires de la Garde républicaine nous ont tous dispersés et sont partis avec huit blessés dans leur jeep. Mais les deux taxis accidentés ont été conduits à la maison municipale de Gombe ».

L'accident s'est produit à 12h00', juste à l'heure de pointe où les élèves de tous âges rentraient de l'école. A ce sujet, Actualite.cd note que certains observateurs déplorent la vive allure engagée chaque fois par les différents cortèges des autorités dans la ville de Kinshasa.

Un accident mortel le samedi 3 février

Il convient de relever que cet accident survient après celui qui s'est produit le samedi 3 février 2018 sur l'avenue Mondjiba, entre les communes de Ngaliema et de la Gombe, et où on a enregistré deux décès.

Selon les témoins, c'est une voiture de marque BMW qui est entrée en collision avec un bus de la société de transport en commun TRANSCO.

Le drame s'est produit lorsque le conducteur de la voiture BMW a perdu le contrôle de son engin suite à la crevaison d'un pneu. Déséquilibré, son véhicule a alors quitté sa bande et foncé droit vers le bus TRANSCO qui roulait dans le sens contraire sur l'avenue Mondjiba, au niveau de CHANIC, qui est le prolongement du boulevard du 30 Juin.

« La voiture a été déséquilibrée. Elle a quitté sa bande et s'est retrouvée devant le bus TRANSCO. Et comme cela est arrivé de façon brusquée, le bus a glissé avec la voiture jusqu'à provoquer l'incendie. Cela, du fait que le réservoir de la petite voiture a éclaté », a rapporté un directeur de la société TRANSCO.

Il a fait savoir que la plupart des passagers du bus TRANSCO ont été évacués sains et saufs. Les deux victimes de cet accident sont des passagers de la voiture BMW. Leurs corps ont été acheminés dans une morgue de la place après que les services de secours ont réussi à éteindre l'incendie.

Congo-Kinshasa

L'opposition appelle à une candidature unique et au retour de Moïse Katumbi

L'opposition congolaise appelle à une candidature unique et exige le retour au pays de Moïse Katumbi, un des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.