Afrique: Immigration irrégulière - Israël ordonne aux migrants africains de quitter son territoire

Photo: aljazeera
Des réfugiés érythréens

Le gouvernement israélien distribue depuis le 4 février, aux migants africains en situation irrégulière, des notifications, afin de quitter son territoire d'ici à mars, sous peine d'emprisonnement, a déclaré une porte-parole du service de l'immigration.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait déjà annoncé un plan de départ massif d'environ trente-huit mille immigrés clandestins, principalement d'origine érythréenne et soudanaise. Israël propose aux départs volontaires trois mille cinq cents dollars. Une polémique s'est installée dans le pays, née du fait que les notifications ne seraient adressées qu'à des hommes célibataires.

Le ministère israélien de l'Intérieur a indiqué que les mineurs, les femmes et les parents de mineurs sont épargnés par le plan gouvernemental. Selon les chiffres officiels, quelque trente-huit mille adultes et quatre mille enfants sont en situation irrégulière en Israël; quatre mille douze ont quitté Israël en 2017, dont trois mille trois cent trente-deux originaires d'Afrique subsaharienne. Toutefois, Israël ne compte pas mettre en danger la vie des personnes expulsées, notamment celles d'origine éryhréenne et soudainaise, selon les autorités du pays.

Les migrants visés sont pour la plupart, ceux entrés illégalement en Israël via le Sinaï égyptien à compter de 2007, a-t-on appris.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.