6 Février 2018

Tchad: Le pouvoir tchadien menace de dissoudre les organisations qui manifestent

Photo: Flickr
Idriss Deby, Président du Tchad

Le ministre de la Sécurité publique a annoncé que les partis politiques et organisations de la société civile qui prendraient part à des manifestations interdites seraient suspendus.

Au Tchad, alors que les grèves contre l'austérité budgétaire se poursuivent, le ministre de la Sécurité publique, Ahamat Mahamat Bachir, a annoncé mardi après-midi, lors d'une conférence de presse, que les partis politiques ou associations de la société civile qui manifesteraient, en dépit de l'interdiction des autorités, seraient "immédiatement dissous".

"Désormais, tout parti politique ou association de la société civile qui tenterait de défier l'autorité de l'Etat, c'est-à-dire défier une interdiction quelconque, verra ses activités purement et simplement suspendues et la procédure de sa dissolution sera immédiatement engagée", a déclaré Ahamat Mahamat Bachir.

La grève des travailleurs du secteur privé a été conduite pour la deuxième journée consécutive.

Les centrales syndicales ont demandé aux travailleurs du secteur privé d'exprimer ainsi leur solidarité avec les agents de l'Etat qui observent depuis une semaine une grève "générale illimitée" pour protester contre la réduction des salaires, l'augmentation des prix du carburant mais aussi la hausse de la fiscalité.

En savoir plus

Deuxième jour de grève du secteur privé et manifestation au pays

La tension sociale s'accentue de jour en jour dans le pays. Ce lundi l'appel à la grève du secteur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.