7 Février 2018

Congo-Kinshasa: Énergie - Une étude sur l'exploitation hydroélectrique des rapides de Kinsuka

La société Great Lake Energy évaluera la possibilité de construire et d'exploiter une centrale sur le site inadapté à la navigation. À Kinshasa, des contacts fort enrichissants ont pu avoir lieu entre cette société et le ministre de l'Énergie et ressources hydrauliques, Ingele Ifoto.

Le projet de construction et d'exploitation d'une centrale à partir des rapides de Kinsuka sera développé sous le mode de partenariat public-privé. L'idée est d'arriver à développer une centrale hydroélectrique, au niveau de l'île de Kuidi, qui disposera d'une capacité installée de 200 MW. De la société qui mènera cette étude, les quelques informations disponibles renseignent qu'elle est l'investisseur développeur du projet Ruzizi III. L'actuel projet vise à augmenter la disponibilité en électricité à Kinshasa et à résorber le déficit chronique du réseau interconnecté de la Société nationale d'électricité.

Selon l'accord de réalisation, l'étude devra démarrer d'ici à deux ans. Il faut d'abord arriver à boucler le financement du projet dont le montant n'a pas été révélé. Bâti sous le mode de partenariat public-privé, la partie privé est représentée par un consortium constitué de la société Industrial promotion service du Kenya et la société SN Power de la Norvège.

Des sources ministérielles ont confirmé des contacts entre Great Lake Energy et d'importants conglomérats industriels chinois. L'on s'achemine vers un véritable partenariat capable d'aider à la mobilisation rapide des fonds nécessaires pour la réalisation du projet.

Voilà un cas concret où l'érection d'une agence de gestion du fleuve Congo pourrait s'avérer d'un apport crucial pour en déterminer l'impact possible sur l'environnement. Déjà que le secteur de Kinsuka est réputé pour l'extraction incontrôlée des pierres servant à la construction dans ce quartier qui a connu l'une des croissances les plus rapides de la ville de Kinshasa ces dernières années. Justement, il s'agit de répondre à un besoin grandissant du courant électrique des habitants, tant de cette zone que du reste de la capitale congolaise. L'on signale tout de même qu'il est prévu la sécurisation du site du projet pendant la construction et l'exploitation.

Congo-Kinshasa

Le M23 menace de reprendre les armes

Le M23 menace de reprendre les armes si le processus électoral n'est pas inclusif, transparent et libre. Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.