7 Février 2018

Cameroun: Point Virgule d'Edouard Kingue - L'équation Marafa Hamidou Yaya

En dehors d'Edzoa Titus, qui doit sa libération après 17 ans de prison à son codétenu de nationalité française Michel Thierri Atangana, en dehors de Me Lydienne Eyoum qui l'a échappé belle grâce à l'intervention personnelle de François Hollande, l'ex-président français.

Marafa Hamidou Yaya a bénéficié d'un avis favorable du Groupe de Travail sur la Détention Arbitraire de l'ONU, et la reconnaissance de sa qualité de prisonnier politique par le Département d'État Américain. On peut aussi noter Jean-Marie Atangana Mebara. La Commission des droits de l'homme et des peuples de l'Union africaine s'est saisi du dossier et a sommé l'État camerounais de le remettre en liberté ou à défaut de le juger sur la base des faits précis. Elle a également exigé du Cameroun qu'une indemnisation de 800 millions de FCFA lui soit versée pour détention arbitraire.

Depuis, on ne voit rien venir. En cette période pré-électorale, refusant de 'mourir' politiquement, l'ex-ministre d'Etat Marafa, bien que physiquement absent, interpelle régulièrement l'opinion publique camerounaise, par la publication des tribunes dans les journaux nationaux. Une constante demeure : Marafa Hamidou Yaya 'vend' toujours, et beaucoup de lecteurs se jettent sur ses écrits, comme une bouffée d'oxygène au milieu de la pollution ambiante des 'bavardologues' politiques, qui n'ont rien à proposer.

D'un autre coté, la coordination d'Associations et Amis de Marafa fait feu de tous bois pour obtenir sa libération. C'est dans ce cadre qu'elle a été reçue récemment au Parlement Européen par le Président de la commission des Droits de l'Homme. L'Asma a participé à ces entretiens du 30 janvier 2018 en compagnie du CL2P, APJE et CEBAPH qui œuvrent également pour la libération des prisonniers politiques et les droits humains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.