7 Février 2018

Angola: La BNA recommande la vente des devises jusqu'à 500 euros pour aider les familles

Luanda — La Banque Nationale d'Angola(BNA) a recommandé aux banques commerciales de vendre des devises jusqu'à 500 euros pour permettre à un plus grand nombre de personnes, entre étudiants et malades voulant se rendre à l'extérieur, d'avoir des devises.

L'information a été rendue publique mardi par le gouverneur de la Banque Nationale, José de Lima Massano, en marge d'une réunion du Conseil des Ministres présidée par le Président de la République, João Lourenço.

La mesure se justifie, a-t-il expliqué, en conséquence de la demande élevée de devises sur le marché, car le montant actuellement octroyé par les banques commerciales ne satisfaisait pas la demande qui est estimée à plus de 400 millions d'euros.

Le responsable a constaté que le processus de vende des devises aux particuliers est beaucoup plus lent que prévue.

"Nous sommes conscients que les valeurs recommandées aux banques commerciales pour la vente sont insignifiantes, mais si la vente se faisait, régulièrement, cela aiderait à résoudre beaucoup de problèmes que les citoyens affrontent en ce moment", a affirmé le gouvernant.

Angola

La SADC adopte le 23 mars comme journée de la libération de l'Afrique australe

Les Etats membres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont adopté… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.