7 Février 2018

Congo-Kinshasa: Parution - L'IRDH annonce le retour de son bulletin physique

Pour l'association à but non lucratif, la décision répond au besoin des lecteurs qui ne sont pas dans les médias sociaux.

L'Institut de recherche en droits humains (IRDH) a annoncé, le 6 février, la parution du « Bulletin mensuel d'information et d'éducation aux droits humains », de janvier 2018, en papier dur. À en croire cette association, ce format, publié aussi sur le site de l'Institut, paraissait depuis juin 2014 et a été interrompu, en décembre 2016, au profit de la version électronique sur le site www.irdh.co.za, par emails, sur Facebook https://www.facebook.com/www.irdh.co.za, LinkedIn, Tweeter, WhatsApp et Youtube. L'IRDH motive cette décision par le souci de répondre au besoin des lecteurs qui ne sont pas dans les médias sociaux.

Deux articles intéressants

À en croire l'ONG, le numéro 001 de janvier 2018 annoncé contiendrait, outre la présentation de l'IRDH et la Déclaration universelle des droits de l'homme, deux articles intéressants. Il s'agit, a précisé l'institut, de « L'accès équitable à l'internet en RDC, la part des entreprises de télécommunication » ainsi que de « Prestation de l'avocat pour compte et au nom d'un membre de sa famille ».

Le premier papier, a précisé l'IRDH, soulève la problématique de la nécessité indiscutable de l'accès à l'internet, pour un développement durable à l'horizon 2030, face aux défis liés notamment au coût, au faible taux de pénétration et à la politique du gouvernement congolais. Alors qu'une proposition y est aussi faite aux entreprises de participer, comme organes de la société congolaise, à rétablir l'équité, en créant des points d'accès gratuits, au profit des universités et centres de recherche. Le second papier, quant à lui, participe au débat entre avocats. Peut-on prester pour un membre de sa famille ? C'est la question principale à laquelle l'article tente de répondre. Il analyse les arguments des deux camps opposés, du oui et du non ; il donne des exemples des barreaux qui sont dans les deux camps et conclu que l'avocat devrait être jugé en fonction de la loi qui a la primauté sur les usages non écrits, au vu des faits et de son serment.

Congo-Kinshasa

«Je préfère vous dire à bientôt» - La petite phrase de Kabila fait réagir

Ce 18 août à Windhoek, en Namibie, Joseph Kabila a terminé son discours devant ses pairs, les chefs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.