8 Février 2018

Sénégal: 104.398 tonnes collectées à ce jour par la SONACOS, contre 96.000 tonnes l'année dernière (DG)

Dakar — La Société nationale des oléagineux du Sénégal (SONACOS), par la voix de son directeur général Pape Dieng, affirme avoir jusque-là collecté 104.398 tonnes d'arachide pour le compte de la campagne de commercialisation 2017-2018, soit plus que le total collecté l'année dernière, à savoir 96.000 tonnes.

"Au 07 février, SONACOS SA a collecté 104 398 tonnes d'arachide et 13 525 tonnes relatives aux camions en attente dans nos usines. C'est dire qu'en deux mois nous avons dépassé le total de 96 000 tonnes collectés l'année dernière", renseigne M. Dieng.

Le DG de la SONCOS a évoqué "une belle performance conforme aux attentes optimistes projetées alors sur le fondement des importants efforts" des pouvoirs publics "pour une campagne sereine et réussie".

"Fort de ces acquis, et dans un souci d'amélioration continue de la gestion de l'entreprise, nous avons mis l'accent sur la maîtrise des réceptions et des stocks par la mise en œuvre de mesures hardies de nature à éradiquer toute pratique pouvant mettre en péril l'intégrité de nos achats", peut-on lire dans une note liminaire à la conférence de presse qu'il animait mercredi à Diourbel.

Il estime que "la baisse consensuelle du taux d'abattement de 2% à 1,8% d'une part et les orientations envoyées en début de campagne sur les dispositions sécuritaires à prendre sur la façon de prélever des échantillons d'autre part ont participé des bons résultats notés".

S'y ajoute que selon son directeur général, la SONACOS est "en train de travailler sur un système de vidéo surveillance" de ses stocks, dans le but de "réduire les pertes".

M. Dieng a toutefois concédé "quelques retards sur les paiements" dus aux Opérateurs privés stockeurs (OPS), lesquels "ne sont pas indifférents à la manière dont ITFC déploie son financement".

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC, en anglais), est une filiale de la Banque islamique de développement (BID). Elle avait déjà financé les deux dernières campagnes de commercialisation de l'arachide, a rappelé le DG de la SONACOS.

"Le financement islamique est caractérisé par le fait que l'argent n'est débloqué par la banque prêteuse qu'en contrepartie de l'effectivité de la remise des graines supposées payées au comptant", ce qui oblige la SONACOS à disposer de "crédits relais auprès des banques locales pour faire face à nos engagements auprès des opérateurs", a expliqué M. Dieng.

"En 2018, ITFC s'est engagée à financer la campagne à hauteur de 70 millions de dollars", mais au jour d'aujourd'hui, "pour les besoins de la présente campagne, ITFC n'a encore décaissé aucun franc, ni au titre de son engagement de 2018 ni du reliquat de 2017 en raison de ses propres contraintes d'ordre procédural attachées au type de financement", a-t-il précisé.

"Avec l'appui bienveillant de l'Etat, la BNDE et la CNCAS ont bien voulu nous accorder le crédit relai nécessaire au paiement des 110 mille tonnes collectées à ce jour", les mêmes banques ayant par ailleurs accordé "des prêts directs à certains opérateurs, il a pu se produire des incidents découlant de la connexité des engagements par eux souscrits".

La SONACOS ne reste devoir que 2 milliards 340 millions 965 mille 681 francs CFA aux opérateurs privés stockeurs du sud du pays, avait précisé Papa Dieng, lundi, dans un entretien avec l'APS.

Samedi, Lansana Konté, le porte-parole de ces opérateurs privés, avait indiqué que la campagne arachidière était bloquée dans cette zone sud, du fait d'un retard de paiement d'un montant de six milliards de francs CFA environ aux opérateurs privés stockeurs.

Ce montant est contesté par le directeur général de la SONACOS, selon lequel les opérateurs avaient déjà reçu 2 milliards 258 millions 927 mille 695 francs CFA.

Sénégal

Tabaski - Elever son mouton plutôt que de l'acheter

Beaucoup de pays musulmans célèbrent ce mardi 21 août, la fête l'Aid-el-Kebir. Au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.