8 Février 2018

Cameroun: Panthère Sportive du Nde - Le hold-up n'a pas eu lieu

Les assises en vertu des instructions du Préfet ont été dirigées par Le Chef Supérieur Bahouoc. Dans un climat d'apaisement entre les filles et fils du Ndé qui se déchirent sans cesse au sujet de la Panthère, les premières interrogations sur un bon fonctionnement de la saison devrait d'abord être posées. Qui a saisi les billets d'invitation ? Qui était chargé de dispatcher ces billets? Pourquoi une grande partie des anciens dirigeants n'ont pas reçu de billets ? Pourquoi y a-t-il eu interdiction d'accès à la salle aux médias travaillant avec l'ancienne équipe ? Pourquoi seulement les supporters, les courtisans et les partisans de la faction de Wandja ont rempli la salle ? Même dans la famille des supporters, on retrouve deux camps mais l'un était majoritairement représenté dans la salle alors que certains sans être invités ont quand même trouvé du temps pour venir décorer l'extérieur de l'hôtel.

De mémoire d'homme, l'on n'a jamais vu cela auparavant, des monarques jouant dans une partialité indescriptible. Dans une fourberie savamment bien huilée, les monarques de Bangangté ont usé de plusieurs subterfuges pour mettre à l'écart l'ancienne équipe, dommage pour le retour à la sérénité.

La langue de bois

Le porte-parole des Chefs Supérieurs, SM Nkamajou Roger, Chef Supérieur Bahouoc qui présida les travaux reviendra lors de ses propos sur l'apaisement malgré ses écarts de comportements tendant à favoriser certains individus.

Le plan diabolique savamment préparé sera exécuté. Sur appel du Chef Bahouoc qui demandera s'il y a quelqu'un dans la salle qui nourrit les ambitions pour la Panthère S.A. à l'instant où l'apaisement était en question Monsieur Famawa va se lever pour promettre 200 millions et un bus de transport. En riposte, Madame Célestine Ketcha Courtes, ancienne Présidente du Conseil d'administration promettra 250 millions et Calvin Djapa, ancien président du bureau 100 millions. En somme 350 millions pour la relance du club mythique du Ndé promis par le tandem.

Voyant que ce ne sera par la force de l'argent que l'équipe dirigeante sortante va se faire écarter, Eric Nyat ajoutera à la proposition de FAMAWA 20 millions de FCFA. Ce qui fera au total pour cet autre tandem 220 millions de FCFA. Toujours loin des 350 millions de FCFA promis par Celestine Ketcha Courtes et Calvin Djapa. Voyant l'atmosphère se charger, le Préfet du Ndé en fin stratège va convier les chefs et les deux groupes à un huis clos. Au sortir de la concertation, le tandem Courtes-Djapa aura réussi la désignation du nouveau Président du conseil d'administration. C'est ainsi que la candidature de Chantal LEWAT sera retenue et validée. Monsieur Jules François Famawa et sa proposition de 200 millions lui sera relégué au poste de Vice-Président du conseil d'administration. Le reste sans changement

Revenu dans la salle, la désolation et la déception se lisaient sur les figures des Chefs et leurs affidés à la lecture du nom du PCA. Seules quelques personnes soucieuses de l'apaisement ont applaudi cette sortie et Monsieur Famawa qui a reconnu Chantal Lewat comme PCA avant de promettre de travailler avec tout le monde et plus particulièrement Calvin Djapa qui suit l'équipe au quotidien.

Malgré la fourberie des organisateurs, les responsables légaux à savoir Mme Ketcha Célestine, Madame Lewat Chantal, Monsieur Djapa Calvin sont restés chacun à son poste avec en prime l'arrivée d'un nouvel administrateur porté au poste de Vice-PCA en la personne de.

A l'instant et voulant commencer le travail, Chantal Lewat et Monsieur Famawa ont affilié l'équipe mythique du Ndé au championnat national de Ligue 2 qui démarre dans deux semaines.

Le hold-up manqué

C'est ce verdict sans appel qui a résonné après plusieurs heures d'échanges, de scénarios où l'apaisement s'est vite transformé en décisions. Dans un huis clos secret, Chantal Lewat ne se laissera pas compter. Sa signature était attendue pour afin réussir le plan machiavélique longtemps préparé contre Célestine Ketcha. Alors qu'il a été décidé en présence du Préfet qu'elle sera assistée de Jules François Famawa pour affilier l'équipe, il y a eu un revirement spectaculaire où sa signature était attendue pour la création d'une nouvelle société anonyme.

Cette assemblée de la honte fera couler beaucoup d'encre dans les prochains jours. Aux dernières nouvelles, certains chefs sont en désaccord avec d'autres par rapport à ce qui s'est passé et aux propos tenus par ceux-là. Il y a eu des personnes qui sont venues pour voir comment les braves gens font la paix. C'est un autre plat chaud qui se mange chaud qu'on leur a servi. Au lieu du Bend Skin, c'est la cadence Bafia qui a rythmé la mélodie des fils du Ndé dans un hôtel appartenant à un friand du Kessou chez les bangoulap. Zacharie Wandja, chef de file de l'autre clan n'a pas eu de parole mais ne s'est pas plaint parce que l'homme savait déjà ce qui se tramait derrière cette mise en scène. Nya Nkamendjo Norbert, celui-là même qui a fortement contribué à ruiner la Panthère au regard du nombre de procès perdus était en bonne place, mais plutôt adulé.

Les chefs qui se disent propriétaires de la Panthère n'ont pas eu l'idée de lui demander des comptes alors qu'il fut vertement hué par ces derniers dans les locaux de la Préfecture du temps du Préfet Ernest Samuel Ebelle. Lorsque Wandja Zacharie débarque dans la Panthère comme PCA, c'est bien lui qui est chargé par les administrateurs de suivre l'affaire Nya et de tout faire pour que les fonds volés soient restitués à la Panthère. C'est lui qui signe toutes les lettres adressées au tribunal contre l'ancien DG qui avait vidé les comptes de la Panthère qu'il avait lui-même fait bloquer par une décision de justice.

On les a vus assis côte à côte sur une même table comme si rien ne s'était jamais passé entre eux. A dire qu'ils ont été réconciliés par les Chefs ? On a encore vu une forte participation des élites qui ont pour la plupart des antécédents avec Célestine Ketcha dans les affaires et le sport. A quoi s'attendre d'une telle réunion lorsque Célestin Ketchanga est présent et qu'il attend encore le verdict de l'affaire QUEEN Fish qui l'oppose au Maire de Bangangté? D'ailleurs, lui il a toujours martelé que son argent entrera dans les caisses de la Panthère lorsque son adversaire ne sera plus dans cette équipe. Qui ignore les antécédents sportifs entre Faustin Domkeu, président de News star Douala et Célestine Ketcha du temps où elle était PCA de la Panthère du Ndé. Seules les mémoires égarées diront le contraire.

L'Assemblée générale extraordinaire a rendu une copie inattendue des organisateurs, le rôle triste des chefs fait encore plus polémique. Ils ont privilégié l'enjeu financier au détriment du sportif. Les monarques très respectés et considérés comme des pères n'ont pas montré un visage des personnes qui voulaient mettre de l'ordre dans la maison Panthère, ils étaient là pour faire le ménage et plaire à un clan, n'en déplaise aux sensibilités des uns et des autres. L'objectif inavoué, c'était de faire partir l'équipe actuelle à tous les prix et même à leur risque et péril.

Pourtant, si l'apaisement était leur préoccupation première, il fallait d'abord faire revenir tous les administrateurs qui ont désertés le Conseil, trouver un terrain d'entende par le dialogue. Alors que certains sont allés avec des biens en espèces sonnantes et trébuchantes de la Panthère, ils le savent. Il n'y a pas eu une volonté de laver le linge sale en famille. Ils se sont comportés comme des juges et non comme des conciliateurs, des facilitateurs. Depuis quatre années, le nom de la Panthère a fait le tour des tribunaux sans que cela n'émeuve les chefs. En plus de la honte, il y a aussi beaucoup ce sentiment de regrets, la Chefferie traditionnelle est dans la rue. Les propos du Chef Badoumga prouvent que les factions opposées se trouvaient dans une arène, sans honte il a demandé aux dirigeants actuels d'aller porter plainte au tribunal.

Parole d'un chef qui prône l'apaisement.

Cette rencontre de tous les espoirs était plutôt celle de tous les dangers. On a frôlé le pire, à un moment la tension est montée d'un cran. Ni le sport, ni le football, ni la Panthère n'est sorti vainqueur à l'issue de ce simulacre d'assemblée. La haine, la rancune, les problèmes de personnalités l'ont emporté au détriment de l'apaisement qui aurait dû réconcilier tout le monde. Chantal Lewat et son groupe étaient pendus mais on a l'impression que ce sont les autres qui sont morts. Dans un autre huis clos à l'insu du Préfet déjà parti, Chantal Lewat a délibérément refusé de signer un document qui lui a été proposé où elle devenait Vice-PCA alors que ce n'est pas ce qui a été dit devant le Préfet et Faustin Domkeu, représentant la Ligue Professionnelle.

L'affaire Panthère jouera ses prolongations dans les prochains jours car en décidant de dissoudre une société anonyme pour créer une autre, ce sont-ils référés aux textes de l'OHADA dans ce cas de figure? Le cœur a parlé à la place du droit et l'avenir nous dira un jour de quel vin les Chefs ont bu pour ne plus cacher leur animosité à l'égard de ceux qu'ils appellent leurs enfants.

Cameroun

La première liste de Seedorf avec Ntep et Tameze

Clarence Seedorf, sélectionneur des Lions indomptables a dévoilé sa première liste ce lundi.… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.