8 Février 2018

Angola: Renforcement du combat contre la malaria à la frontière sud

Menongue — L'Angola a intensifié en 2017 son combat pour l'élimination de la malaria le long de sa frontière sud, au niveau de la province de Cuando Cubango, avec la Namibie voisine, dans le cadre d'un projet de la SADC pour l'élimination de la malaria dans les pays membres jusqu'en 2020, a appris mercredi l'Angop de source sûre.

Des actions de sensibilisation ont été menées pour réduire le taux de cette maladie au sein de la population, a-t-on appris.

D'après la source, l'Angola devra faire des pas significatifs pour l'entrée en 2020 au projet d'élimination de la malaria, dont les grandes lignes sont, essentiellement, informer la population sur les dangers que représente la maladie dans la santé, car elle peut mener à la mort.

L'autre ligne de force est d'informer la population des conséquences sociales et économiques de cette maladie qui peut aussi avoir des conséquences politiques.

"En ce moment, le travail se limite, essentiellement, à la mobilisation sociale et nous avons trois aspects fondamentaux, l'un d'eux étant la simple apparition des premiers symptômes de fièvre suffit pour que le citoyen recherche les services de santé pour une possible guérison de la malaria", indique la source.

En Angola, explique la source, le travail se réalise dans une des municipalités de la province de Namibe (sud), dans la province de Cunene (sud), ainsi que dans les municipalités frontalières avec la République de Namibie et dans la province de Cuando Cubango (sud).

Angola

Création d'un visa de l'investisseur

Le Conseil des ministres a approuvé jeudi, à Luanda, la proposition de loi du nouveau régime… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.