9 Février 2018

Sénégal: La campagne de commercialisation arachidière est dans une "dynamique positive" (ministre)

Kaolack — La campagne de commercialisation arachidière est dans une "dynamique de sécurisation" des revenus des producteurs par le biais de la disponibilité des financements des huiliers engagés à acheter le produit au prix homologué par l'Etat, a indiqué, vendredi à Kaolack (centre), Papa Abdoulaye Seck, ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural.

"Il est permis de dire sans risque de se tromper que nous sommes dans une dynamique qui devrait nous permettre de sécuriser les revenus des ruraux. Il est établi aujourd'hui qu'il n'y aura pas de bons impayés cette année", a-t-il notamment déclaré à des journalistes.

Intervenant à l'issue d'une tournée des différentes huileries de Kaolack, Papa Abdoulaye Seck a souligné la nécessité pour les ruraux d'être rassurés quant au "bon déroulement de la campagne de commercialisation en raison de l'engagement des huiliers à payer en espèces toute arachide collectée".

"Avec les financements déjà mobilisés par les huiliers pour acheter au prix homologué par l'Etat (210 francs), le marché noir sera étouffé. Je voudrais demander à nos parents producteurs de retenir que toutes les dispositions ont été prises pour réussir une bonne campagne", a-t-il indiqué.

Le spectre d'une difficile campagne de commercialisation arachidière a été récemment agité par certains acteurs et cercles de producteurs. Des organisations paysannes sont notamment montées au créneau pour dénoncer certains manquements liés au retard de l'entrée dans cette campagne des huiliers évoluant dans le privé.

"Une campagne de commercialisation arachidière s'inscrit dans la durée. Graduellement on trouve des solutions aux équations qui se posent et les huiliers sont en train d'augmenter leurs rythmes de collecte de paie dans la mesure du possible", a dit M. Seck.

"Les huiliers ont déjà collecté plus de 156 000 tonnes d'arachide. Cette quantité est largement supérieure à celle collectée à la même période en l'année dernière. Cela prouve que nous sommes dans une très bonne dynamique" a-t-il fait noter.

La Société nationale des oléagineux du Sénégal (SONACOS), par la voix de son directeur général Pape Dieng avait informé, jeudi, avoir jusque-là collecté 104.398 tonnes d'arachide pour le compte de la campagne de commercialisation 2017-2018, soit plus que le total collecté l'année dernière, à savoir 96.000 tonnes.

A cette quantité s'ajoutent 2000 tonnes déjà collectées par la West African Oils, (huilerie privée), sur une prévision de 30 000 tonnes, et COPEOL qui a acheté 47 000 tonnes sur une prévision de 75 000 tonnes, a-t-on appris lors de la visite effectuée par le ministre de l'Agriculture dans ces deux structures privées.

Le Sénégal a enregistré cette année une production arachidière estimée par les services du ministère de l'Agriculture et de l'Equipment rural à 1, 4 millions de tonnes.

"C'est une production exceptionnelle qui pousse les huiliers à collecter environ 2 500 tonnes par jour, représentant plus de 800 millions par jour. Cela est énorme. Nous avons pris toutes les dispositions pour que le financement soit disponible au niveau de SONACOS", a soutenu le ministre.

Sénégal

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.