12 Février 2018

Congo-Kinshasa: « Bongo te, Tika » - Un spectacle qui interpelle contre les violences faites aux femmes

Le spectacle s'inscrit dans le cadre des activités du projet d'art social, « Bongo Té Tika » qui vise à sensibiliser les populations de quatre communes de Kinshasa sur les violences faites aux filles et aux femmes.

Un bébé qu'on attendait depuis deux ans, vient de voir le jour et se porte très bien. Il s'agit de « Bongo te, Tika », un Projet au cœur d'une importante campagne de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et aux filles, en s'appuyant sur l'art social. La Hall de la Gombe a servi de cadre, le vendredi 09 février 2018, à la sortie officielle de la pièce théâtrale « Bongo te, tika ».

Un spectacle qui interpelle

Dans une salle pleine, le public attend impatiemment de vivre la réalité des femmes et filles de Kinshasa, victimes de diverses violences, à travers une pièce de théâtre. Écrite et présentée par des professionnels, cette pièce préparée pendant deux ans était à la fois captivante, interpellatrice et émouvante. Le spectacle appelle à un engagement contre les violences faites aux femmes.

Le projet « Bongo te Tika » est né d'un partenariat entre l'Ong OXFAM avec le Réseau des femmes chrétiennes du Congo (RFCC) et le théâtre des Petites Lanternes du Canada. Financé par le Gouvernement canadien, Bongo te, tika est une initiative de co-construction artistique, de sensibilisation et de recherche.

Prenant la parole, Nicolas Simard, ambassadeur du Canada en République démocratique du Congo a indiqué que, « Ce projet constitue un des exemples les plus récents de notre soutien aux efforts consentis en RDC, dans la lutte contre les violences sexuelles. Cette initiative vise la transformation des attitudes et le meilleur engagement de la population face à des enjeux liés aux violences faites aux femmes et aux filles », a-t-il expliqué.

La pièce présentée ce jour est le fruit d'une longue étude partant de la collecte d'informations qui se veut participative (Grande cueillette des mots). Au total, 810 carnets de paroles ont été distribués afin de récolter impressions, émotions, questions, commentaires ou opinions sur la question des violences faites aux femmes et aux filles. Ce, auprès de 600 femmes et 210 hommes qui ont accepté de livrer leurs histoires avec confiance au comité de pilotage.

Sensibiliser et vulgariser

Les fruits de cet exercice rédigés ont fait l'objet de la pièce de théâtre qui vise, entre autres, à sensibiliser la population des quatre communes de Kinshasa (Lemba, Masina, Nselé et Limete) aux enjeux liés aux violences faites aux femmes et aux filles. Le souci des organisateurs est de promouvoir une approche la plus complète possible. Ils ont travaillé de façon à intégrer les préoccupations liées à la violence basée sur le genre de manière transversale.

Le diplomate canadien affirme que« le Canada est très engagé dans ce domaine ». Nicolas Simard estime que les hommes ont un rôle important à jouer pour faire changer des mentalités. « On a une responsabilité », a-t-il rappelé, faisant remarquer que « les femmes portent le message mais, on se doit de les accompagner pour qu'il y ait une vraie transformation en profondeur ».

Par ailleurs, le lancement de la pièce Bongo te, tika sera suivi de 80 spectacles dans les communes cibles du projet. La pièce dont la mise en scène a été assurée par Pascal Oshosho a été écrite par Angèle Séguin et Marie-Louise Bibish Mumbu. Des artistes comme Nana Boboto, Nadine Mbombo, Faustin Kangu Mambuya et Emmanuel Manuana Ndosi l'ont interprétée. Et Lucie Viminde s'est chargé du costume. Cette équipe a séjourné du 28 septembre au 29 octobre 2017 à Sherbrooke (Canada) pour la préparation artistique de la pièce de théâtre avec des artistes canadiens.

À la fin du spectacle, le public qui s'était évadé avait du mal à vider le lieu. Certains ont même recommandé que la pièce ne soit pas seulement jouée dans les seules quatre communes ciblées de Kinshasa mais, qu'elle soit aussi médiatisée et vulgarisée sur l'ensemble du territoire nationale.

Congo-Kinshasa

Affaire Katumbi - L'Ensemble prépare des actions de rue

Après avoir saisi le Conseil d'Etat par le biais de deux requêtes sollicitant la requalification de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.