12 Février 2018

Afrique: Accident mortel à Yemen - Deux amis séparés trop vite

Partagez cet article

Ils s'étaient récemment liés d'amitié et ont perdu la vie ensemble. Les corps de Shakeel Moossun, 21 ans, et de Niven Moothia, 22 ans, ont été retrouvés hier, dimanche 11 février. Les deux jeunes se trouvaient dans une voiture repêchée de la rivière Rempart, à Yemen. Selon le rapport de l'autopsie, le premier est décédé d'une fracture du cou alors que le décès du second est attribué à une asphyxie due à la noyade.

Les deux victimes étudiaient à l'institut Charles Telfair. Et c'est là-bas qu'ils sont devenus amis. Shakeel Moossun, habitant Vacoas, entamait sa dernière année de licence en business administration. Niven Moothia, habitant Coromandel, venait, lui, de compléter sa première année de licence en management et il est un ancien élève du collège John Kennedy.

Depuis qu'ils se sont liés d'amitié, ils font des sorties. Et vendredi, les deux amis se sont rendus au pub Lakaz, à Cascavelle. Une des sœurs jumelles de Niven Moothia, Anshinee, 19 ans, ainsi qu'un autre ami étaient également de la bande ce jour-là.

À l'heure de rentrer, Anshinee Moothia a longuement attendu son frère, raconte Parvin Arnachellum, le cousin de Niven Moothia. «Elle l'a appelé, en vain. Finalement, elle est rentrée sans lui.». La famille, ajoute-t-il, a attendu le retour du jeune homme durant toute une journée. Leurs appels sont également restés sans réponse.

«D'habitude, quand il sort le soir, il rentre vers 2 heures du matin», soutient Parvin Arnachellum. Selon lui, son cousin informe toujours avant de se rendre chez un ami, mais cela n'a pas été le cas samedi. «Peut-être qu'ils se rendaient au Big Willy's à Tamarin, après avoir quitté Lakaz», pense-t-il.

Vers 21 heures, les proches de Niven Moothia décident de porter plainte au poste de police de Rose-Hill. «On ne s'attendait pas à une chose pareille. Ce, même si on avait appelé tous les hôpitaux pour demander si un accident avait été rapporté», déclare Parvin Arnachellum.

Ce n'est que vers minuit que les proches du jeune homme ont été alertés de la présence de la voiture dans la rivière. Ils s'y rendent. «On a accouru sur les lieux. Différentes unités de la police, notamment le Mauritius Fire and Rescue Service, le Groupement d'intervention de la police mauricienne, la Special Mobile Force, la Police Towing Unit et la police régulière, sont venus prêter main-forte. L'exercice a pris fin vers 3 h 30.»

Les proches de Niven Moothia se souviennent du défunt comme une personne avec un «grand cœur». Ses funérailles sont prévues mardi 13 février, car son autre sœur jumelle, Yeshinee, fera le déplacement de France, où elle étudie la médecine. Elle devrait rentrer au pays ce lundi.

Quant à Shakeel Moossun, ses funérailles ont eu lieu hier, vers 14 heures. Ils étaient nombreux au domicile de cet ancien élève du collège du Saint Esprit lui rendre un dernier hommage.

Benoit, un ami du collège, est abattu. «On avait prévu de célébrer les anniversaires de trois d'entre nous à mon domicile, samedi. Je fête mon anniversaire aujourd'hui (NdlR hier). Shakeel allait, lui, souffler ses 22 bougies mercredi et notre ami Denis allait célébrer le sien jeudi.»

Sanish Moher, qui a connu Shakeel Moossun lors d'une rencontre du groupe AIESEC, affirme que c'est une grande perte. «Il était très populaire sur le campus et était engagé dans le comité organisateur. Conscient de la nécessité d'avoir une bonne santé, il voulait devenir fitness instructor.»

Ile Maurice

RSF condamne un durcissement de la législation sur les contenus en ligne

Adoptés le 6 novembre dernier, des amendements à la loi sur l'information et les… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.