12 Février 2018

Cote d'Ivoire: Église catholique - La paroisse Ste Joséphine Bakhita veut achever son presbytère

La célébration de la fête patronale de la paroisse Sainte Joséphine Bakhita d'Attécoubé 3 le 11 février 2018, a été l'occasion pour l'évêque du diocèse de Yopougon de lancer un appel solennel pour l'achèvement du presbytère de ladite église.Mgr Lezoutié Jean Salomon a insisté auprès du Curé, des paroissiens et des âmes généreuses sur la nécessité « d'achever » la maison des prêtres.

Pour l'homme de Dieu, une fois achevée, d'autres agents pastoraux pourraient être affectés, à la suite du Curé M'Broh Ackmel Donatien de plonger, seul officiant.

Ce qui permettra de faire avancer l'œuvre de Dieu. En effet, l'évêque explique qu'un seul prêtre sur une paroisse, la moisson est abondante, dans la mesure où le champ pastoral est vaste, sauf que d'une manière ou d'une autre, les ouvriers et les appelés restent peu nombreux.

Une visite guidée des lieux, après la messe, a permis de se rendre compte de l'état d'avancement des travaux. Les gros œuvres, pour ainsi dire, sont achevés.

Et donc le travail qui restent en attente, concernent l'électricité, le carrelage, l'équipement, etc. C'est donc un effort supplémentaire que Mgr Lezoutié demande à la famille chrétienne, notamment celle d'Attécoubé 3, de faire. Car pour lui, le bout du tunnel n'est pas loin.

Un modèle d'expérience...

L'appel de son Eminence a eu, sur place, des échos favorables, puisque le maire de la commune d'Attécoubé, Danho Paulin Claude, présent à la célébration eucharistique, a apporté un concours financier, au nom de son conseil municipal. Idem pour d'autres fidèles qui ont pris « l'engagement ferme » d'aider l'église à finaliser son presbytère.

En ce qui concerne la fête patronale à proprement parler, elle est à sa deuxième édition. En plus de l'évêque du diocèse de Yopougon et du maire d'Attécoubé, elle a enregistré une forte présence de fidèles.

Elle a été, par ailleurs, riche en sons et en couleurs, avec la présence d'une fanfare et l'ensemble des chorales de l'église qui ont tenu en haleine les chrétiens, au cours de la messe.

Selon le Père-Curé M'Broh Ackmel Donatien, la vie de la Sainte patronne de l'église qu'il dirige, est « un message d'actualité ». Sainte Joséphine Bakhita, il faut le rappeler, est une Soudanaise, esclave vendu dès l'âge de 9 ans et rachetée cinq fois.

Mais son dernier maître, un consul d'Italie a été un maître différent. « Le Dieu vivant sur terre », dira-t-elle. Elle se converti pour rendre gloire à Dieu. Le curé Ackmel Donatien affirme que cette sainte africaine canonisé en 1992 par Jean-Paul 2 « est aujourd'hui un modèle d'espérance ».

Cote d'Ivoire

Marché des Titres Publics - Quand le Sénégal et la Côte d'Ivoire retiennent toujours le marché

Au cours du mois de mai 2018, le volume des ressources levées sur le marché financier régional a… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.